Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
30 mai 2012

50 états, 50 billets... Ohio : Les marches du pouvoir

Les-marches-du-pouvoir 1

Le synopsis Stephen Meyers est le jeune mais déjà très expérimenté conseiller de campagne du gouverneur Morris, qui se prépare pour les élections à la présidence américaine. Idéaliste et décidé à faire honnêtement tout ce qu’il peut pour faire gagner celui qu’il considère sincèrement comme le meilleur candidat, Stephen s’engage totalement. Pourtant, face aux manipulations et aux coups tordus qui se multiplient vite, Stephen va devoir faire évoluer sa façon de travailler et de voir les choses. Entre tentations et désillusions, les arcanes du pouvoir le transforment…(Allocine.fr)


Les-marches-du-pouvoir 2

L'histoire : Les arcanes du pouvoir observées de l'intérieur.... Les déceptions d'un jeune conseiller de campagne qui découvre que tout n'est jamais blanc ou noir, et que certains sont prêts à tout pour arriver au sommet.... Qu'à cela ne tienne.... 

Les-marches-du-pouvoir 3 

Les acteurs :  Un trio de rôle masculin très efficace : Georges Clooney, pas très présent à l'écran (on ne peut pas tout faire, être derrière et devant la caméra !) mais toujours égal à son jeu. (je l'ai déjà dit, je ne suis pas très partiale. ;o)..). Ryan Gosling, ensuite, qui est vraiment bon encore une fois, et terrible quand il s'agit de jouer les vengeurs ou les méchants. Philipp Seymour Hoffman ensuite, manipulateur ou manipulé, mais toujours égal. Trois acteurs qui se donnent la réplique et compose principalement à eux trois toute la trame du film. S'ajoute à ce trio les éléments perturbateurs, par qui le(s) scandale(s) arrivent, Paul Giamati (acteur aussi bien de Woody Allen que de Cronenberg), qui joue le chef adverse de la communication, celui qui manipulera le premier Stephen, Marisa Tomei, en journaliste fouineuse, et enfin Evan Rachel Wood (True Blood) en jeune stagiaire "inocente". Une distribution plutôt réussit.

 Les-marches-du-pouvoir 4

L'image : Une image classique, pas d'effet, de paysage, de décor très particulier : le propos ne s'y prête pas. Très simple et correspondant à ce qu'on attend dans ce genre de film basé sur les échanges, les dialogues, les tensions.

Le son :  Une bande son qui n'a pas particulièrement retenue mon attention, ce qui signifie deux choses : elle ne m'a pas génée, s'est donc bien intégrée au film, mais elle n'a rien non plus d'exceptionnel.

 Les-marches-du-pouvoir 5

La technique : Un montage plutôt lent, laissant place à la reflexion et à la mise en place des situations. Malgré tout, le rythme n'est pas du tout soporifique, et on se laisse emporter par ses 95 min d'histoire. Pas d'effets spéciaux, ils ne sont pas nécessaires ici.

 Les-marches-du-pouvoir 6

 

Alors, en conclusion, je dirai ....  que j'ai aimé ce film, qui commence comme un épisode de "A la maison blanche" et finit beaucoup, beaucoup plus sombre. Un film assez court et prenant, pas manichéen et qui donne à réfléchir. Un très bon moment.

 Et je l'ai vu dans le cadre ... du challenge 50 états, même si j'ai déjà un film pour cet état. 

50 états

Publicité
Publicité
Commentaires
Visiteurs
Depuis la création 324 963
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité