Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
2 février 2014

Mais pourquoi veut-elle aller sur Mars ? ...

challenge geek Semaine spéciale

Voyage dans l'espace

 

Mon métier peut avoir de bon côté (même si je fais beaucoup en ce moment pour en changer… Dans la branche que je veux intégrer, il y aura toujours ces bons côtés ) …


Il y a peu, je préparais ma séquence sur le système solaire, comme tous les ans. Je suis assez ”fiérote” d’épater les élèves en leur disant que moi, à leur âge, j’ai appris que le système solaire était composé de 9 planètes, et que je vais leur apprendre qu’il n’y en a que huit - pour ceux qui en douteraient, c’est expliqué là  - ( tout comme le Mont Blanc a grandit de 3 mètres depuis ma sortie de primaire) …


Je préparais donc ma séquence, et parmi les podcasts que mon ohm sélectionne pour mes (rares actuellement) moments de détente en famille, il y en a un qui a particulièrement retenu mon attention. “La folle  histoire de l’Univers”... Florence Porcel … Mais oui, bien sur, Florence Porcel ! J’ai pu la voir l’an dernier dans le Vinvinteur, un peu avant dans le grand Webze… Et j’ai déjà lu des pages de son blog… Où elle parlait de Mars One … Et le puzzle se reforme.


Dans ce podcast, elle nous parle de sa préselection pour le projet, du fait qu’elle fasse partie des 0.5 % de candidats à avoir été retenus sur cette courte liste, pour éventuellement partir dans une dizaine d’années sur la planète rouge… Cela m’impressionne et me questionne. Je retourne sur son blog, je relis quelques articles.
Dans les jours qui suivent, alors que je parle en classe des planètes du système Solaire (les HUIT planètes, on est d’accord :D ), je digresse joyeusement (comme je le fais parfois, quand un sujet me plait particulièrement). Et je commence à parler de Florence à mes élèves. Je leur explique rapidement le projet, la candidature, et sa présélection. Eux aussi sont épatés. Du haut de leur 10 ans ou presque, ce genre de chose relève de la science fiction. Et même si j’essaie qu’ils gardent les pieds sur Terre (c’est une présélection, ceux qui partiront ne le feront pas demain … ), je peux voir quelques étoiles dans leurs yeux (et des planètes aussi). Je laisse murir quelques jours. Quelques remontées, des élèves me disent qu’ils en ont parlé à leur parents… Quelques questions aussi…. Et dans ma tête d’instit, curieuse aussi, germe un petit projet, et un petit espoir… Tiens, si j’essayais de contacter Florence Porcel, si j’essayais de lui proposer un échange avec mes élèves ?



- Quelle a été ta réaction lorsque tu as lu mon message ?

Florence Porcel : J'ai été très agréablement surprise :-) Avec des parents instits, je sais à quel point c'est compliqué de boucler le programme et de voir/discuter d'autres choses, alors j'ai trouvé cette initiative très chouette. Et puis je suis une ex-élève : j'aurais tellement aimé que ce genre d'évènement arrive ! J'aurais déjà tellement aimé faire des sciences en primaire et surtout, surtout, apprendre le système solaire et qu'on me parle des planètes, de l'espace, de l'univers... (J'étais en sport-études, donc beaucoup de choses au programme ont sauté). Alors du coup, répondre aux enfants, ça me permet un peu de combler ce manque 20 ans plus tard :p


J’ai effectivement envoyé un message à Florence. Qui m’a répondu très très vite. Et en quelques jours, nous nous sommes organisées pour cet échange. Je n’ai rien dit à mes élèves, c’est Florence qui leur a préparé un petit message filmé, que je leur ai passé. Ils étaient… plus que surpris ! J’ai vu leurs yeux passer de l’écran à moi, puis à l’écran…. et ils étaient totalement ravis. Et très vite, ils avaient plein de questions à poser, ils voulaient tout savoir. Il a fallu les canaliser : nous allons préparer des questions par écrit (et c’est l’occasion de travailler sur la phrase interrogative, ça tombe bien ;) ), et je les enverrai quand elles seront prêtes. Je leur ai proposé d’écrire des petits mots avec leur première réaction, que j’ai scanné pour Florence.



- Pensais-tu que des enfants pouvaient se passionner ainsi pour ton aventure ?

Florence Porcel : Je ne sais pas si je le pensais, en tout cas je l'espérais... J'ai l'impression de vivre dans un monde dur et violent. J'ai l'impression que les enfants d'aujourd'hui sont moins insouciants que quand j'étais moi-même enfant (mais je me trompe sûrement...) En tout cas, ça me fait plaisir qu'ils rêvent, qu'ils se projettent plus loin dans l'espace et aussi plus loin dans le temps. Ça fait réfléchir, tout ça... Ça peut pas être mauvais :-)



J’avais demandé à mes élèves de préparer des questions durant le week-end. Et cette semaine, nous les avons reprises, regroupées et tapées. Etonnement, il y avait très peu d’erreurs de structure dans ces interrogatives, et très très peu d’erreurs d’orthographe, beaucoup moins en tout cas que si j’avais donné un banal exercice. Et les questions ont été plutôt riches. Je sais que les parents s’y sont collés aussi, et qu’ils sont également très curieux… C’est l’occasion d’échanges en famille, certains sont allés sur le site de Florence, d’autres ont été plus attentifs quand ils ont entendu parler de Mars One dans telle ou telle page d’info…



- A quel genre de questions t'attends-tu de leur part ?

Florence Porcel :  J'imagine qu'ils se demanderont si j'ai peur, si je serai triste de quitter ma famille, pourquoi je veux aller sur Mars, comment ça se passera là-bas et ce que je compte y faire... J'espère juste qu'ils n'auront pas déjà les deux angoisses obsédantes des adultes : mais-enfin-tu-vas-mourir (oui, mais TOI AUSSI) et mais-enfin-tu-ne-pourras-pas-fonder-de-famille (non, mais ÇA NE M'INTÉRESSE PAS). (Parce que comme tu peux le constater, j'en ai un peu marre de devoir me justifier là-dessus :p même si je comprends ces réactions, bien entendu).



Pourquoi Florence veut-elle aller sur Mars ?… C’est LA question qu’ils ont tous posé, sans se concerter ! Ils auront bientôt la réponse, puisque j’ai envoyé aujourd’hui les questions. Ils vont devoir être un peu patient (moi aussi ;) ), mais je pense que la découverte des réponses va être un grand moment !


Voilà un projet, monté “sur le pouce” et qui est un vrai petit bonheur de mon métier. Parce que je suis un peu curieuse de pas mal de chose, que les élèves “crochent bien” dès que l’on digresse un peu autour d’un sujet - et que je fais fi dans ce cas des programmes et des horaires (qu’importe qu’ils fassent 30 minutes de moins de maths, ce jour-là, s’ils ont réellement appris des choses, s’ils ont échangé, et trouvé un sujet d’intérêt ?) , et surtout, surtout, parce que j’ai fait connaissance, par clavier interposé, avec une personne vraiment adorable, c’est un petit projet qui me restera longtemps en mémoire… et dans la mémoire de mes élèves aussi, j’en suis sure …


Un grand merci à toi, Florence, pour la gentillesse et la rapidité avec laquelle tu as accepté ce petit projet (et aussi pour avoir accepté de répondre à mes questions :D )  et tout cela malgré un emploi du temps très chargé.

MARS-One


Pour en savoir plus sur Florence, allez vite sur son site.(vous pouvez l’écouter aussi sur France Inter, dans “La tête au carré” ). Et pour tout connaître de Mars One, c’est ici (site non officiel en français), ou  (site officiel, en anglais).

Publicité
Publicité
Commentaires
Visiteurs
Depuis la création 324 961
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité