point final

 

 

Parution 9 juin 2016, traduction de  --- 

 

La quatrième de couv' :  « Ce matin, je suis mort. J’ai mis un point final à cette vie. »
Dans leur maison, une mère de famille et ses deux enfants viennent d’apprendre la mort accidentelle de leur mari et père.
Tout à leur souffrance, comment pourraient-ils se douter qu’ils sont épiés jour et nuit, que des caméras et des micros enregistrent chacun de leurs gestes et chacune de leurs paroles ? Que celui qui les observe n’est autre que leur cher disparu ? Bien vivant, à quelques rues de là, il tient froidement un journal dont les mots se nourrissent de leurs larmes.
Voyeur de la douleur des siens, manipulateur de leur détresse, celui dont l’existence se limite aux pages qu’il noircit jour après jour invite le lecteur à devenir complice de son jeu littéraire… (Livraddict)   

 

L'histoire/Le sujet : Cet homme est mort... Enfin, c'est ce que tout le monde croit. Il s'est fait passer pour mort, pour pouvoir observer ses proches. Les regarder apprendre la nouvelle, s'effondrer, puis se relever. Cet homme se cache derrière ses écrans, jours et nuits, et il les épie. Et eux, ils essayent juste de vivre de l'autre côté de l'écran ...   

Le style : Très direct, dans des chapitres très courts qui donnent un bon rythme de lecture. Prenant.   

 Et la couverture alors ?  Très simple, ... Ce n'est pas ce que j'ai préféré du livre.  

 En conclusion ?  J'ai acheté ce roman par curiosité, parce que je suis la page Facebook de l'auteur. Et je ne regrette pas du tout. Même si ce roman est quelque peu perturbant ... 
Se faire passer pour mort n'est pas très original en soi... Cela peut être pour éviter une peine, des représailles, ou que sais-je encore, mais c'est un ressort connu des polars ou thrillers. Cependant, , se faire passer pour mort pour observer... pour regarder jour après jour comment vivent ceux que l'on a aimé.... On se pose très vite des questions, et la première, "pourquoi ??".
L'auteur réussi à nous tenir en haleine tout au long de ce roman, court il est vrai, sans jamais nous laisser en imaginer la fin. Et c'est en cela que c'est une belle réussite. 

Bref, j'ai beaucoup aimé ce roman. Mais il est particulièrement perturbant. Car cela interpelle quelque peu, cet homme "mort" qui observe. Et puis il y a cette famille endeuillée. Que vont-ils devenir, chacun à sa façon ? Cette fille qui se réfugie dans des habitudes statiques et la musique... sa femme, éperdue de chagrin.... Son fils enfin, qui passe des heures devant son écran d'ordinateur.... Que peuvent-ils devenir, là, derrière son écran ?
J'ai aimé être surprise par la fin, que je n'ai pas vue venir, et qui m'a beaucoup touchée. Un très bon roman !    

 

Pourquoi ce livre ?  Parce que j'étais curieuse de le découvrir, après en avoir entendu parler sur les réseaux sociaux...