Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
28 août 2016

Le roman le plus nul du monde, de Stéphane Heska - Envoi auteur

le roman le plus nul du monde  

Parution 9 mars 2016, traduction 

 

La quatrième de couv' Lorsque Cinderella Playbook, jeune et naïve étudiante en sociologie nucléaire, interviewe le charismatique et richissime Robert Brocode, elle est loin de s’imaginer que cette première rencontre maladroite l’emmènera à la découverte de son moi profond, dans des jeux érotiques toujours plus inten... 
Non, en fait, c’est l’histoire de Passe-Nulle-Part, un nain- nimateur de supermarché fauché qui découvre un paquet de Chocapic tridimensionnel aux étranges pouvoirs. 
Tout ceci va tout de même l’emmener très loin, non pas dans une chambre rouge où un milliardaire pervers lui introduira des objets dans le rectum (quoique), mais dans une quête totalement folle où se jouera le sort du monde libre face aux puissances du mal. 
Il y aura aussi des nazis, un pirate, une rivière de bonbons, des dinosaures, une DeLorean, des explosions, des Stormtroopers, des trahisons, des Elfes, des câlins, des Schtroumpfs, des courses-poursuites, des parties de balle aux prisonniers et surtout... Chuck Norris. 
Un chef-d’œuvre salué par la critique et le public. Sélection officielle du prix Goncourt, Renaudot, Femina ainsi que du prix Nobel de littérature (dans une autre dimension, mais ça compte quand même).
(Livraddict)   

 

L'histoire/Le sujet : Comment dire .... Nous voilà propulsé au coeur d'une sorte de Jumanji remasterisé, où un nain fait équipe avec une fausse Lara Croft pour atteindre le chocapic d'or en déjouant les pièges du jeu et de la réincarnation d'Hitler en chat ... Et tant d'autres choses ! Il est difficile de résumer un tel livre tant on part dans absolument tous les sens au fil de l'histoire. Mais franchement, c'est amusant !!  

Le style : J'ai retrouvé le style très léger mais très drôle de Stéphane Heska (dont j'ai lu tous les romans), et les insertions de références, délibéremment très marquées pour la plupart, m'ont beaucoup amusées. 

 Et la couverture alors ?  Y verrais-je une référence à une certaine saga ? Y retrouve-t-on une grande partie des références principales de l'ouvrage ? Je crois que les réponses sont oui, franchement, oui.   

 En conclusion ?  Comme je l'ai dit, j'ai lu à ce jour tous les romans de Stephane Heska, et ils m'ont tous plu, à des degrés différents. Quand l'auteur m'a proposé la lecture de celui-ci, le titre m'a tout de suite amusé. Au moins, le ton est donné, et on sait vers quoi on se dirige ! Et alors, dès les premiers chapitres, on fonce droit vers le grand n'importe quoi, où on trouve une référence par ligne en moyenne, où la trame fait des tours et détours par des contrées parfois très étranges (et au passage, encore une référence... "pendant ce temps à Vera Cruz").... J'ai eu un peu de mal parfois à raccrocher les wagons, mais honnêtement, qu'importe. Quand je commençais un chapitre, je m'attendais juste à y trouver des délires autour de cette culture geek qui me parle tant, de la plus évidente, à celle que seuls les connaisseurs auront vus, et c'est très amusant. Malgré tout, Passe Nulle-part et ses acolytes arriveront au bout de l'aventure (... et encore ... et encore ...), et c'est l'essentiel !! 

Bref, je me suis beaucoup amusée à la lecture de ce roman qui est un grand n'importe quoi qui ne tient que par ses multiples (et plus encore) références mais qui malgré tout fait rire tant il part dans tous les sens. Idéal pour les vacances, quand on n'a vraiment pas envie de se prendre la tête. Et puis on peut toujours en faire un jeu : être capable de citer toutes les sources de références d'un chapitre (même d'une page, c'est déjà beaucoup :D ).     

 

Pourquoi ce livre ?  Parce que la personne chargée de communication de l'auteur me l'a proposé. Un grand merci pour cet envoi qui m'a fait passer un moment très amusant ! 

Publicité
Publicité
Commentaires
Visiteurs
Depuis la création 324 961
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité