Death Note Vol 1

C'est quoi, l'histoire ? Light Yagami est un lycéen âgé de 17 ans, jeune homme brillant, fils d'un policier, il découvre un étrange carnet qui se révèle être le livre d'un dieu de la mort : Ryûk ! Light apprendra vite quels terribles pouvoirs renferment ce carnet : tous ceux dont le nom est inscrit dans le Death Note sont appelés à mourir dans les 40 secondes qui suivent !
Les implications sont énormes et en possession d'un tel carnet Light est potentiellement capable d'imposer sa loi à un monde qu'il estime perverti. Mais peut-on choisir qui va vivre et qui va mourir ? Certaines personnes méritent-elles de mourir par la seule volonté d'un adolescent, à la fois juge et bourreau pour une sentence irrévocable ?
En agissant de la sorte Light devient lui-même un criminel, il éveille ainsi l'attention de L, enquêteur mystérieux mandaté par Interpol. Un duel sans merci s'engage entre ces deux esprits exceptionnels ! 
(présentation Amazon.fr)

J'en ai pensé quoi, de l'histoire ? Pas persuadée au départ que ce manga pourrait me plaire, j'y suis entrée à petit pas... Et finalement je me suis laissée prendre par l'histoire de ce jeune homme qui se retrouve avec un pouvoir de mort. Pouvoir tuer les gens, en quelques secondes, juste en écrivant leur nom sur un carnet... c'est terrible, et placé dans de mauvaises mains, cela peut être grisant. Light fait le choix d'éliminer des criminels... mais le devient à son tour, et se trouve surveillé... Le début d'un long duel dans lequel s'immicera aussi un dieu de la mort quelque peu ... collant... 

 L'album ?  Shonen format poche, chez Kana, 210 pages

Le dessin ? Un trait manga classique mais agréable, très détaillé, mais qui a un bel effet. 

Donc j'en retiens... même si je n'ai pas (encore) lu la suite, et ne le ferai que lorsque j'en aurai vraiment le temps, j'ai passé un moment plutôt agréable avec la lecture de ce shonen. L'histoire amène beaucoup de questions sur la mort, la peine de mort, et tout ce qui peut s'y rapporter, et le scénario est plutôt bien amené. A voir si cela "tient la route" dans la durée ...

Et je l'ai lu grâce à...  ma médiathèque bien fournie en manga (il faut juste patienter pour avoir le bon tome au bon moment !) 

emprunts à la médiathèque

 Et je l'ai lu dans le cadre de...

mangasB