Parce que souvent, le cinéma choisit de nous raconter la vie, tout bêtement... La vie ordinaire ou extraordinaire de certaines personnes... Balade dans l'histoire ...

 

The last city of Z

 

1 lcoz 1

 

 de James Gray (2017)

Avec : Charlie Hunnam, Tom Holland, Sienna Miller, Robert Pattinson

Synopsis : L’histoire vraie de Percival Harrison Fawcett, un des plus grands explorateurs du XXe siècle.
Percy Fawcett est un colonel britannique reconnu et un mari aimant. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d'Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne. De retour en Angleterre, Fawcett n’a de cesse de penser à cette mystérieuse civilisation, tiraillé entre son amour pour sa famille et sa soif d’exploration et de gloire… (Source : Allociné)

 L'histoire d'un homme, persuadé de pouvoir découvrir un eldorado encore caché au coeur de l'Amazonie, et qui va vivre sa passion à fond, au détriment de sa famille... Un film où alterne le cosy de la société anglaise du début du XXème siècle et les grands espaces inexplorés. Des acteurs très efficaces (j'ai été agréablement surprise par Robert Pattinson), de très beaux paysages et une belle histoire. On peut cependant se sentir perdus par moment dans les ellipses, pas toujours très claires ...  

  

totoro happytotoro happytotoro happytotoro happy

1 lcoz 2

 

 

 

 

  Tu ne tueras point

2 tntp 1

 

de Mel Gibson ( 2016 )

Avec Andrew Garfield, Teresa Palmer, Hugo Weaving ...

Synopsis : Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer. Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sûreté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés. (Source : Allociné)

 

 Comment concilier son envie de servir sa patrie au front, et ses convictions antimilitaristes ? C'est à ce cruel dilemme qu'est confronté Desmond. Il choisit de s'engager, réussit à faire accepter son choix, et se comportera en héros lors de la guerre du Pacifique. Ce film est prenant. Très dur, le réalisateur ne nous épargne pas les images de guerre, mais elles servent ici l'histoire comme il se doit. L'acteur principal, Andrew Garfield, est très juste et émouvant. Bref, j'ai particulièrement aimé ce film dur mais avec un tel message humain ... Un excellent moment de cinéma. 

 

 

 

 

 

totoro happytotoro happytotoro happytotoro happytotoro sourire

2 tntp 2

 

 

 

 

 

Le dernier vice-roi des Indes

3 ldvrdi 1

 

 

 de Gurinder Chadha (2017)
Avec Hugh Bonneville, Gillian Anderson, Michael Gambon ...

Synopsis : Mars 1947. Après 300 ans de domination anglaise, le Palais du Vice-Roi à Delhi ouvre ses portes une dernière fois pour accueillir en grande pompe Lord Mountbatten et sa famille.
Petit-fils de la reine d'Angleterre et nommé dernier Vice-Roi des Indes, "Dickie" Mountbatten devra préparer le pays à l'indépendance. Mais la tâche s'avérera bien plus ardue que prévu. Après d'âpres négociations avec Nehru, Gandhi et Jinnah, perturbées par de violents conflits religieux, il n'aura d'autre choix que d’entériner la partition des Indes et la création d'un nouvel état, le Pakistan.
Dans le même temps, Jeet et Aalia, deux jeunes indiens au service du Palais et que la religion oppose, subiront ces évènements et auront à choisir entre leur amour et leur attachement à leurs communautés.
La décision de Lord Mountbatten va provoquer l'un des plus grands déplacements de population de l'Histoire et ses conséquences se font encore ressentir aujourd’hui. (Source : themoviedb)

 

Après la seconde guerre mondiale, le Royaume Uni fait le choix de rendre son indépendance à l'Inde, et envoie pour se faire Lord Mountbatten, chargé de mettre en place "la transition". Seulement, rien ne sera simple, car les conflits religieux viennent compliquer la mise en place de cette autonomie. Certaines décisions auront alors des conséquences dramatiques... 
Même si j'avais de vagues connaissances de cette période, j'avoue avoir appris beaucoup au travers de ces images. Le film est bien joué, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Hugh Bonneville en Lord britannique. Gillian Anderson est surprenante. Les jeunes acteurs indiens sont très bien aussi, et la romance qui sera le fil rouge du film met en relief certains aspects de cette période. Cela m'a franchement donné envie d'en connaître plus et de me plonger dans un bon livre d'histoire. (Mais je cherche encore la bonne référence!). Coup de coeur du début de l'été ... 

totoro happytotoro happytotoro happytotoro happytotoro sourire

3 ldvrdi 2

 

 

 

 

 

Les figures de l'ombre

4 lfdl 1

 

 de Theodore Melfi (2017)
Avec Taraji P. Hansen, Octavia Spencer, Janelle Monoé

Synopsis : Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux Etats-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran. (Source : Allociné)

 

 On a souvent et facilement tendance à voir la conquête spatiale comme le résultat de la technologie, de prodigieux calculs faits grâce aux ordinateurs ... On oublie trop vite que dans les années 1950 et 1960, les ordinateurs, monstrueux, ne faisaient que balbutier et que ce sont de cerveaux extrêmement efficaces que sortaient tous les calculs qui ne prennent maintenant que quelques secondes, et qui ont envoyés des hommes dans l'espace et sur la Lune. Parmi les personnes qui ont oeuvré à ces succès, certaines sont longtemps restées dans l'ombre...
Ce film nous parle de la ségrégation mais dans un milieu qu'on n'a pas l'habitude de mettre en avant lors de ce type de récit : le milieu scientifique. J'ai beaucoup apprécié de découvrir l'histoire de ces femmes de l'ombre, scientifiques de génie qui se sont battues pour s'imposer. Une belle histoire, très bien traitée, et des actrices et acteurs au top. Bien sur, les trois têtes d'affiche sont excellentes, parmi lesquelles Octavia Spencer que j'avais beaucoup aimé déjà dans la Couleur des sentiments. Kévin Costner est très bon aussi. Jim Parsons nous fait du Jim Parsons... ou du Sheldon ... ou du Parsons .... Bref, reste égal à lui-même ... Mais cela passe dans l'histoire sans soucis. Bref, un bon moment de cinéma, et encore une fois, l'envie de me pencher un peu plus sur le sujet (mais visiblement le livre dont est tiré le film n'est pas fantastique ... à voir ...) 

 

totoro happytotoro happytotoro happytotoro happytotoro sourire 

4 lfdl 2

 

 

 

 

 

 Jackie

5 j 1

 

 de Pablo Larrain (2016)
Avec Natalie Portman, Greta Gerwig, Peter Sarsgaard, ...

Synopsis : 22 Novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des États-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline Bouvier Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du président et à célébrer l’homme qu’il fut.(Source : Allociné)

 La semaine terrible qui a suivie la mort de JFK, vue du point de vue de sa femme, Jackie. Une page d'histoire courte mais éprouvante, racontée de façon à nous montrer l'envers du décor, trop souvent oublié. Le jeu de Natalie Portman, à la fois puissant et tout en retenu, est très juste, elle incarne à la perfection la première dame. Le reste du casting, bien que très bon, en est presque éclipsé. Le film est intéressant. Cependant, dès les première images, j'ai été très génée par la musique, volontairement disonnante et stressante, qui m'a parfois sortie de l'histoire. Et l'ensemble est très froid, certainement volontairement par rapport au propos. Bref, une belle performance d'actrice dans un film pour moi assez moyen .. 

 

totoro happytotoro happy

  

 

 

 

 

5 j 2

 

 

 

 

Loving

6 l 1

 de Jeff Nicholls (2016)
Avec Ruth Negga, Joel Edgerton, Marton Csokas ...

Synopsis : Mildred et Richard Loving s'aiment et décident de se marier.  Rien de plus naturel – sauf qu'il est blanc et qu'elle est noire dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. L'État de Virginie où les Loving ont décidé de s'installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu'il quitte l'État. 
Considérant qu'il s'agit d'une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu'à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l'arrêt "Loving v. Virginia" symbolise le droit de s'aimer pour tous, sans aucune distinction d'origine.  
Source : Allociné

 Un très beau film pour raconter cette histoire vraie qui débouchera sur un arrêt de la Cour Suprême. Difficile, voire impossible de vivre son amour pour un couple mixte dans certains états, si proche encore de la fin "officielle" de la ségrégation. Les Loving, au nom prédestiné, se battront durant des années pour faire valoir ce qui pour eux est juste logique : le droit de vivre ensemble, de s'aimer, et d'élever leurs enfants sous le même toit. Ils finiront par avoir gain de cause...
Le film a une très belle esthétique, des couleurs chaudes et apaisantes, même pour les moments les plus durs. Les deux acteurs sont vraiment très bons, aussi bien Ruth Negga en battante, que Joel Edgerton, bourru mais pas pour autant prêt à céder ... J'ai beaucoup aimé ... 

 

 

totoro happytotoro happytotoro happytotoro happy 

 

6 l 2

 

 

 

 

 Elvis/Nixon

7 en 1

 

 de Liza Johnson (2016)
Avec Kevin Spacey, Michael Shannon, Alex Pettyfer...

Synopsis : La reconstitution de la rencontre historique entre Elvis Presley et Richard Nixon à la Maison Blanche, qui vit le premier proposer au second d'être agent fédéral..(Source : Allociné)

 Donc Elvis a voulu être agent fédéral. Il considérait que sa position était idéale pour ce genre de poste. Et de fait, il a tout fait pour rencontrer le président Nixon, sans même avoir pris rendez-vous avant. Ce film raconte comment Elvis s'est imposé pour entrer à la Maison Blanche, et comment aboutit ce rendez-vous sur-réaliste.
Surprenant par son thème, ce film est plutôt amusant. Les deux acteurs principaux incarnent les deux personnalités en se basant principalement sur leur gestuelle et leur attitude plutôt que sur leur ressemblance, et cela fonctionne. Bien sur, la bande-son est très efficace. Maintenant, ce n'est malgré tout pas un coup de coeur pour moi. Juste un bon moment de cinéma . 

totoro happytotoro happytotoro happy 

 

 

 

 

 

 

 

7 en 2

 

 

  

 

Foxcatchers

8 fc 1

 

 de Bennett Miller (2014)
avec Steve Carell, Channing Tatum, Mark Ruffalo...

Synopsis : L'histoire vraie de John du Pont, un riche philanthrope et grand amateur de sport qui fit bâtir, sur son domaine de Pennsylvanie, un centre d'entraînement consacré à la lutte olympique à l'aide des frères lutteurs Mark et David Schultz.

 

Histoire particulière de ce philanthrope qui, bien qu'assez peu doué pour le sport, se veut entraîneur, et choisit pour cela la lutte. Il jette son dévolu sur deux frères médaillés, qu'il va tenter de manipuler à ses fins.
Ce film raconte une histoire je pense méconnue. Il fonctionne quasiment comme un thriller, et tient en haleine tout du long. Mark Ruffalo est méconnaissable, et Channing Tatum a un très très bon jeu. Steve Carell, très grimé pour ressembler à son "original", est beaucoup plus en retenu qu'il peut l'être habituellement, malgré son personnage particulièrement dérangé. Un film qui , sans être un coup de coeur, a été une bonne découverte. 

 

totoro happytotoro happytotoro happy 

 

 

 

 

 

8 fc 2

 

 

 

 

 

Sully

9 S 1

 

 

de Clint Eastwood (2016)
Avec Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney

Synopsis : Le 15 janvier 2009, l'incroyable se produit : un avion qui vient de subir une terrible avarie réussit à se poser sans encombre sur les eaux glacées du fleuve Hudson, au large de Manhattan. Bilan : les 155 passagers ont la vie sauve ! (Source : Allociné)

 

On se souvient tous plus ou moins de cet événement, de cette avion sur l'Hudson river.... Ce film revient sur ce drame évité de justesse, et sur celui qui a permis aux 155 passagers et membres d'équipage de rentrer chez eux sains et saufs. 
Clint Eastwood nous offre ici un biopic peut-être un peu convenu et certains diront larmoyant, mais je ne bouderais pas le plaisir que j'ai eu à le voir. Les scènes de crash sont très impressionnantes, et en contraste avec celles de l'enquête qui a suivi. Tom Hanks fait du (bon) Tom Hanks, comme j'aime, et Aaron Eckhart est parfait (avec sa moustache). La musique souligne les actions, et même si on connaît le dénouement, cela n'empêche pas de stresser un peu durant le film.... Un bon film (presque) catastrophe ... (et non, je ne suis pas une inconditionnelle d'Eastwood...enfin presque pas ! :D ) 

totoro happytotoro happytotoro happytotoro happy

 

 

 

 

 

 

 

9 S 2

 Patients

10 p 1

 

 

de Medhi Idir et Grand Corps Malade (2017)
avec Pablo Pauly, Soufiane Guerrab, Moussa Mansaly

Synopsis : Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul. (Source : Allociné)

 

 Je n'avais pas lu le livre de Grand Corps Malade avant de voir le film (je suis en train de rattraper cette erreur), et j'ai donc totalement découvert à la projection de ce film. Et cela a été une vraie bonne surprise ! Connaissant assez peu l'artiste, je savais juste que ce film racontait son parcours de rééducation. Et c'est fait avec beaucoup de talent, d'humour et de pensée positive, malgré des passages difficiles. Les acteurs sont vraiment très bons et justes dans leur jeu, il n'y a pas de temps mort, et on ne s'ennuie pas un instant. Un très bon film ! 

totoro happytotoro happytotoro happytotoro happytotoro sourire

 

 

10 p 2