Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
17 avril 2016

Vostok, de Laurent Kloetzer - Partenariat Denoël

vostok

 

 

Parution 17 mars 2016, traduction de ---

 

La quatrième de couv' : Vostok, Antarctique. L’endroit le plus inhospitalier sur Terre. Des températures qui plongent jusqu’à – 90 °C. En 1957, les Russes y ont installé une base permanente, posée sur un glacier de 3 500 mètres d’épaisseur, ignorant alors qu’à cet endroit, sous la glace, se cache un lac immense, scellé depuis l’ère tertiaire. Pendant des décennies, équipe après équipe, puits après puits, ils ont foré la glace. Pour trouver, peut-être, des formes de vie jusque-là inconnues. 
Vingt ans après la fermeture de la base, un groupe d’hommes et de femmes y atterrit, en toute illégalité. Ils vont réchauffer le corps gelé de Vostok, réveiller ses fantômes. Ils sont là pour s’emparer du secret du lac. S’ils échouent, il ne leur sera pas permis de rentrer vivants chez eux. 
(Denoël)   

 

L'histoire/Le sujet : Valparaiso. Leo vit auprès de son frère, petit mafieu à la solde de plus fort que lui. Celui-ci essaie de trouver un code, qui leur ouvrira des portes vers un avenir beaucoup plus radieux. Mais la seule solution n'est pas toute proche : il faut s'envoler... vers l'Antarctique, et même le fin fond de ce continent froid et isolé. Leo, toute jeune fille, se trouve embarquée avec la fine équipe de son frère sur la base perdue de Vostok. Si ce n'est pas déjà fait, les soucis commencent vraiment ...  

Le style : De longues descriptions par moment qui posent une ambiance, un climat, des scènes plus rapides de ça de là. Un style plutôt agréable mais qui peut sembler parfois contemplatif ... 

 Et la couverture alors ?  Très belle et très froide, comme Vostok ...  

 En conclusion ?  Tout de suite, le résumé m'a titillé. Parce que j'étais curieuse de savoir ce qu'il  pouvait se passer dans une station perdue dans le désert froid de l'Antarctique, parce que ce climat me fascine, parce que tout cela est bien mystérieux avant même d'être la base d'un roman de SF. Alors, quand on y met de la science-fiction par dessus ... 
J'avoue avoir eu un peu de mal en premier lieu à entrer dans l'histoire. Tout d'abord parce que je m'étais préparée à enfiler ma doudoune, et que durant 100 pages, on est sous la moiteur étouffante du Chili dévasté par les transformation climatique. Parce qu'aussi il m'a fallu comprendre les tenants et aboutissants des actions de chacun, les liens entre les personnages, et que tout cela n'était pas évident au premier abord. Après une cinquantaine de pages, je suis vraiment entrée dans l'histoire, et à ce moment, j'ai vraiment pris plaisir à en découvrir les mystères.
Il faut cependant noter que certaines descriptions sont  un peu longues, certaines actions très (trop ?) détaillées et peuvent lasser. Cela coupe le rythme de l'action, et allonge peut-être un peu trop le récit, c'est dommage. Malgré cela, je reconnais que lorsqu'on est pris dans l'histoire, on y est vraiment : le froid, la glace, la neige, le bruit des moteurs de la foreuse, le mystère et l'angoisse qui se pose sur tout cela .... 
Le thème est très actuel et aussi inquiétant que prenant. Les personnages, en particulier celui de Leo, sont intéressants, aussi troubles qu'attachants, et très vite on veut savoir si cela va se finir au mieux... même si on en doute beaucoup. Les dimensions sf et fantastique sont aussi fines que bien menées, et on se surprend à y croire (malheureusement dirais-je pour certains points...). 

Bref, un excellent roman de science fiction, qui nous emmène totalement ailleurs, et qui fait frissonner par bien des aspects ! 

 

Pourquoi ce livre ?  Parce qu'il m'a été proposé par les éditions Denoël, donc un grand merci pour cette nouvelle lecture passionnante ! 

 

Ce livre entre dans le(s) challenge(s) : --- 

Publicité
Publicité
Commentaires
Visiteurs
Depuis la création 324 924
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité