vis ma vie

 

 

Parution 19 août 2015, traduction de ...

 

 

La quatrième de couv' « L’école, ce n’est pas que des polémiques sur la méthode globale, le poids du cartable ou les rythmes scolaires. Ce sont aussi et surtout des cœurs qui battent, de l’humanité par poignées : enfants chargés d’émotions, instits emplis de convictions, de bienveillance mais aussi de doutes, parents avides de certitudes et de sens.
Ce petit monde qui fait l’école de tous les jours, je le raconte à travers une année scolaire dans des chroniques tour à tour amusées, sombres, tendres, emportées parfois face aux contradictions de l’institution.
Prenez ma place derrière le bureau, vivez ma vie de la rentrée jusqu’aux grandes vacances, et vous ne regarderez plus jamais les instits de la même façon ! »
(Livraddict)   

 

L'histoire/Le sujet :  Suivre un instit' dans son quotidien, avec ou sans les élèves, dans ses doutes et ses colères, dans ses satisfactions, ses joies aussi. Voilà une très bonne idée pour faire comprendre ce qu'est vraiment ce métier ... 

Le style : Voici un témoignage qui se lit comme un roman. L'auteur y raconte son quotidien avec une très belle plume, pleine d'humour et de tendresse. Très agréable à lire. 

 Et la couverture alors ?   Une couverture évidente ... Et amusante !  

 En conclusion ?  Je suis le blog de Lucien Marboeuf, via sa page Facebook depuis un bon moment déjà. J'apprécie sa plume et sa façon de voir le métier, très proche de la mienne. Il allait de soi que je plonge dans son ouvrage, et que j'y retrouve son quotidien. 
Ce livre se lit comme un roman, chaque chapitre reprenant une période ou une problématique de l'enseignement. On y trouve certains personnages récurrents, certaines situations "à suspens", mais surtout, surtout, on y retrouve un quotidien que l'on vit aussi, quand on est enseignant. Et c'est en cela que ce livre m'a beaucoup plu.
Bien que ne travaillant ni dans la même ville, ni même dans la même académie, je me suis rendu compte que ce que je pouvais vivre, ressentir, que les coups de gueule que j'ai pu pousser jusqu'alors ne me sont pas propres, et ne sont pas propres à l'école où j'enseignais jusqu'en juin. Cela permet à la fois de relativiser et de se sentir moins seule dans cette galère. Mais cela peu aussi poser question quand à la profession et à son évolution, pas toujours positive. 

Bref, j'ai beaucoup aimé ce livre, même s'il m'a plongé dans un certain quotidien dont je me suis un tout petit peu éloignée en changeant de fonction (certains aspects de l'enseignement, comme la "paperasse", les rencontres de parents, les carnets, sont beaucoup moins présents lorsque l'on est remplaçant). J'ai beaucoup apprécié la plume de Lucien Marboeuf, vive et pleine d'humour, jamais plaintive même dans l'épreuve. Un beau témoignage sur les réalités de notre métier, à mettre entre toutes les mains, pour en montrer aussi bien les joies que les travers.    

 Pourquoi ce livre ?  Parce qu'il me tentait beaucoup après avoir suivi le blog de l'auteur.  

 

Ce livre entre dans le(s) challenge(s) : ---