pacte des menteurs   

Parution 24 octobre 2015, traduction de Nordine Haddad

 

 

La quatrième de couv' Rachel et David forment un couple en apparence sans histoire. Mais un jour, la jeune femme tue un homme au volant de sa voiture. David fait disparaître le corps puis ils tentent de reprendre le cours de leur vie. Rachel, consumée par la culpabilité, sombre dans l'autodestruction et attise les pulsions manipulatrices et possessives de son mari.(Livraddict)   

 

L'histoire/Le sujet :  Quand un accident vient fragiliser un équilibre déjà précaire, rien ne peut plus aller. C'est le terrible constat que fera Rachel, dont le couple n'était pas un modèle de sérénité lorsqu'elle a renversé par accident ce sans domicile fixe. David l'aide dans un premier temps, mais il en profite ensuite pour intensifier une emprise qu'il a déjà très forte sur elle. Entre manipulation et folie, Rachel va sombrer peu à peu... 

Le style : Un roman à la première personne, où Rachel nous raconte son histoire. L'écriture y est vive, nette, et on ne se perd pas en longueur. Efficace.

 Et la couverture alors ?  Très symbolique, ce visage de femme en puzzle. Ce n'est d'ailleurs pas le même que sur le site de l'éditeur, qui présentait un visage maquillé, plus sur... Celui-ci correspond mieux à mon sens à l'histoire. 

 En conclusion ?  Voici un roman dans lequel on rentre en quelques instants et qu'il est difficile ensuite de lâcher. Très vite, on est plongé au coeur de l'intrigue, et la destinée de Rachel nous importe beaucoup. Les personnages y sont tous troublants, aucun n'étant seulement bons ou méchants (même si on peut se dire que David, franchement, penche vraiment du côté obscur). Au fil des pages, les liens se resserrent sur l'héroïne, mais on découvre aussi son passé et un début d'explicaiton quant à sa vie et à son comportement... 
L'intrigue est plutôt bien menée, les chapitres de flash back donnant un petit souffle dans le suspens. Même si le thème peut sembler déjà vu, son traitement n'en est pas moins efficace et l'écriture de l'auteur y est pour beaucoup. On ne voit pas ces 300 pages passer. 

En bref, j'ai aimé le traitement de cette histoire, les personnages durs et tranchés, le suspens qui se retrouve au long de ces pages. Un bon thriller psychologique dont on ne sait pas vraiment comment tout va finir. Sans être un coup de coeur, une belle réussite ! 

 Pourquoi ce livre ?  Parce qu'il m'a été proposé par les éditions Denoël. Je suis à nouveau en retard pour ma chronique, et m'en excuse. Un grand merci à Denoël pour cet envoi.   

 

Ce livre entre dans le(s) challenge(s) : ---