as 1

 

 

Clint Eastwood - 2014 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le synopsis : Le destin hors normes de Chris Kyle, tireur d'élite d'exception qui officia à la Navy de 1999 à 2009. On compte plus de 150 personnes tombées sous ses balles... (Source : Allociné)

 

  

 

 L'histoire : Chris Kyle n'était au départ pas destiné à avoir cette vie. Né au Texas, ses parents l'élèvent avec la foi, et les valeurs qui sont les leurs. Il apprend très jeune à tirer, car la chasse fait partie de cette éducation rude. Devenu cow-boy, sillonnant les routes pour gagner ainsi une maigre pitance dans des rodéos, il finira par s'engager dans l'armée, dans l'unité d'élite des Navy Seals, alors qu'il a déjà la trentaine. Les attentats du 11 septembre et l'engagement des États Unis dans la guerre en Irak au début des années 2000 feront de lui une "légende" dans l'armée américaine. 

 

 

 

as 2

 

Les acteurs : Tout d'abord, il faut le dire, Bradley Cooper est tout simplement bluffant dans ce rôle. On voit tout de suite qu'il a travaillé, physiquement et mentalement, pour saisir qui était Chris Kyle. Et j'ai franchement mis un petit moment pour être sur que c'était bien lui qui avait le rôle. Les autres acteurs sont efficaces, mais bien sur sont plutôt en retrait face à lui. Tellement que j'ai eu du mal, par exemple, à me souvenir de la tête de son petit frère au bout de quelques plans, ou à différentier certains de ses collègues de l'armée. Mais malgré tout, pas de fausse note remarquable dans ce casting, où Sienna Miller est aussi très remarquée.  

as 2 2

 

L'image/la technique :   De très impressionnantes images, en particulier dans toute la partie se situant en Irak. Les couleurs, les prises de vue, nous font ressentir à la fois la chaleur, l'enfermement stressant dans cette ville où chaque coin de rue peu receler un danger... Le montage est très bien fait, basculant du présent aux flash back sans lourdeur, sans casser la narration, mais en la complétant à merveille. Du Eastwood comme je l'aime.  

Le son :  Une musique discrète, qui n'assourdit pas l'ensemble, mais beaucoup de sons d'ambiance justement, qui posent l'action et l'amplifient. Une scène en particulier (vers la fin du film) est remarquable pour cela.   

as 4

   

Un personnage coup de coeur ?  Sa femme. Sa femme qui est là pour tout traverser avec lui, pour supporter son absence et élever seule ou presque ses enfants, pour trembler pour lui lors de ses missions, pour l'accueillir lors de ses retours et pallier aux dégâts que l'armée à fait sur lui.  

Une scène particulière ?  Cette scène vers la fin du film, que je ne raconterai forcément pas ici, dans une tempête de sable. On finit par ne plus rien distinguer, tout se joue sur l'ambiance, les sons, et c'est vraiment impressionnant de maîtrise.   

as 5 bis

 

Alors, en conclusion, je dirai .... que c'est difficile. Je déteste - comme quasiment tout le monde sur la planète, je pense - l'idée même de la guerre, l'idée de tuer des personnes parce qu'ils n'ont pas les mêmes idées, la même religion, la même couleur de peau ... Mais j'ai depuis toujours une certaine attirance pour les films qui la racontent... je ne saurai dire pourquoi (c'est grave docteur ?). Ce film n'a pas fait exception à la règle.
American Sniper a fait couler beaucoup d'encre et je peux le comprendre. Il raconte la vie d'un "héros" qui se vantait d'avoir tué 255 hommes (150 officiellement d'après la Navy). Comment regarder un film sur un tel homme sans se poser de questions ? Comment se dire que c'est "normal", qu'il a fait ce qu'il "devait faire", que c'était son "boulot" ? Cela remue, cela perturbe. Mais ne nous y trompons pas, et c'est là que cela devient intéressant. A mon sens, ce film ne glorifie pas les actes de cet homme. Il montre un homme qui par ses actes a sauvé la vie de nombreux de ses collègues soldats. Car c'était là son rôle : s'embusquer pour protéger les "gars" en bas, à la portée des attaques qu'ils ne pourraient voir venir. Et tout au long du film, il est bien montré qu'il ne tire pas "gratuitement", qu'il a quelques secondes pour faire des choix, et qu'il doit les faire en son âme et conscience. On voit aussi les marques indélébiles que laisse la guerre, et ce qu'a vécu cet homme. A aucun moment il ne nie avoir tué. A tous les instants, il dit à qui veut l'entendre qu'il l'a fait par patriotisme, et qu'il serait près à le refaire. Malgré tout, il finit par prendre conscience auprès d'invalides de guerre que s'il n'a pas (ou peu) été blessé physiquement, il a beaucoup souffert moralement. 
Le film de Clint Eastwood est un film patriote, on ne peut le nier. Mais ce n'est pas un film manichéen.  Il n'y a pas d'un côté les gentils américains, de l'autre les méchants irakiens. On va bien plus loin que cela dans le portrait de cet homme, et même si je le reconnais, j'ai du mal avec la notion de "héros" concernant un homme qui se vante d'avoir tué autant d'autres hommes, je vois dans ce film le portrait d'un homme qui a une grande importance dans l'histoire de l'armée américaine, et qui a eu une vie hors du commun.
Ce film est un beau film, comme Clint Eastwood a déjà su nous en offrir. On est pris très vite dans l'histoire, on a envie d'en savoir plus. On ne peut éviter des scènes dures, violentes, choquantes parfois, mais il n'y a aucun abus de ce côté, elles ne sont que minoritaires sur l'ensemble du long métrage. Une superbe image, une belle musique, un montage efficace, et jusqu'à ces images d'archives en générique de fin font d'American Sniper un film très réussi. 

  

as 5

 Et je l'ai vu dans le cadre ...du challenge 50 états, pour le Texas

 

50 états