Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
15 février 2015

Elle est pas belle la vie ? de Kurt Vonnegut - Partenariat Denoel

elle est pas belle Trad. de l'anglais (États-Unis) par Guillaume-Jean Milan
 Parution le 8 janvier 2015

 

La quatrième de couv' Kurt Vonnegut, romancier et satiriste d’exception, était en son temps l’un des orateurs les plus demandés pour les cérémonies de remise de diplômes. Chaque fois, il savait trouver des mots originaux, pertinents et drôles, dont les étudiants se souvenaient longtemps. Elle est pas belle, la vie? rassemble des discours que l’écrivain a prononcés dans neuf universités entre 1978 et 2004. Tantôt hilarantes, tantôt incisives, en roue libre ou du plus profond sérieux, ces réflexions sont parfaites pour quiconque fait l’expérience de ce que Vonnegut appelle «la cérémonie tant attendue de la puberté», marquant la transition entre les études et la vie d’adulte. 
Un cadeau sans pareil pour tous ceux qui souhaitent découvrir un point de vue différent, atypique, cerné par le sens de l’humour grinçant de Vonnegut, mais aussi par son humanité et la foi qu’il porte en notre morale fondamentale. Un livre prophétique et exaltant dont chaque mot résonne avec une modernité cinglante.
 (Denoël)  

L'histoire/Le sujet : Kurt Vonnegut a fait des discours de fin d'étude dans de nombreuses universités. 9 sont présentés ici, avec tout l'humour, mais aussi toute la tendresse, toute l'insolence, toute la vision très éclairée de la vie que pouvait avoir l'auteur. C'est drôle, c'est touchant, mais c'est aussi révélateur de chacune des époques qu'il a ainsi illustré de ses mots.        

Le style : Les discours de Vonnegut sont loin d'être linaires. Leur structuration ne saute pas de suite aux yeux, loin de là, et on a parfois un petit sentiment de passer du coq à l'âne. Mais ce qui semble perdre le lecteur (et surtout l'auditeur) n'est en fait qu'un moyen d'aller à l'essentiel du propos. Ses tournures de phrases sont bien souvent savoureuses, et on s'amuse à retrouver, d'un discours à l'autre, des citations ou anecdotes redondantes.        

 Et la couverture alors ? Assez simple.... Mais cette cerise sur le gâteau (ou plutôt sur la glace :) ) est très optimiste. 

 En conclusion ?  Le titre de cet ouvrage a tout de suite retenu mon attention, comme son sous titre d'ailleurs. En ces temps où la morosité et le pessimisme grisaillent toute la vie, un peu de positif ne peut pas faire de mal. Elle n'est pas belle la vie ?  regorge de bonnes ondes. L'auteur, loin de se sentir supérieur aux jeunes "cons" qu'il a en face de lui, leur parle comme à des égaux, et surtout leur parle vraiment, sans détour, sans rester dans le convenu d'une cérémonie. Il est intéressant de situer chacun de ces discours dans son contexte social et historique, pour en ressentir encore un peu plus l'importance. Il est bien évident que les mots prononcés en 1978 à New York ne sont pas les mêmes que ceux du Texas en octobre 2001, ou dans l'Illinois en 1994. Chacun a sa portée et son importance. Mais l'auteur y présente une certaine positivité et philosophie de vie qui donne envie de le lire encore. Les citations à méditer, en fin de l'ouvrage sont à elles seules de vraies petites pépites dont je me ferai fort de retenir certaines. La post-face nous éclaire beaucoup sur l'auteur lui-même, et sur ce qui a fait sa force et son optimisme. Bref, un ouvrage qui est très agréable à lire car son message est vraiment positif. Je le relirai sans doute, en situant bien chaque discours dans l'espace et le temps, afin d'en saisir encore plus les messages sous jacents. 

  

 Pourquoi ce livre ?  Parce qu'il était proposé lors du partenariat Denoël de Janvier...Un grand merci donc à l'éditeur et à notre contact pour ce partenariat.

 

Ce livre entre dans le(s) challenges :  50 états (Indiana, deux des discours y ont été prononcés),  Mille Borne

milleborneslivresque 50 états

Publicité
Publicité
Commentaires
S
hop, billet ajouté
Répondre
Visiteurs
Depuis la création 324 808
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité