11 mars 2014

Cocaïne girl, de Angie romain - OCDC 2014

ocdc cocaine girl

La quatrième de couv' Que faire quand la vie nous impose une épreuve insurmontable? Ambre, elle, a choisi de se venger sur l'humanité tout entière et d'exploiter la matière humaine au grè de ses envies. Manipulatrice, détestable à souhait, jamais elle n'aurait pu imaginer que sa rencontre avec Renaud, jeune homme blond au minois d'ange, avait le pouvoir de briser le masque qu'elle porte depuis longtemps...  (Livraddict

L'histoire/Le sujet : Bien qu'ayant les moyens de vivre une jeunesse dorée, Ambre est plutôt à la dérive, dans une longue et terrible descente au enfer. Elle manipule, elle jette les hommes, elle ne fait rien de son temps et est audieuse avec sa seule amie. Quand elle rencontre Renaud, elle se trouve d'un coup mise à nu. Il la voit comme elle est vraiment, ou du moins comme elle était, et elle ne le supporte pas. Elle préfère fuir. Mais est-ce la solution ? 

Le style : Un style agréable, direct et incisif. L'auteur décrit mais ne se perd pas en détails, ne s'enlise pas dans de longs dialogues bancals ou irréalistes. Tout est bref, tout va à l'essentiel, comme les chapitres, qui donnent un bon rythme à ce court roman qui se dévore d'une traite. 

 Et la couverture alors ? Photographie réalisée par l'auteur, à l'image de l'héroïne, parlant.   

 En conclusion ?  Sans être un réel coup de coeur, ce très court roman (une centaine de pages) ne m'a pas laissé indifférente. L'histoire est assez bien menée, équilibrée dans ses parties et avec une fin... dont j'éviterai de parler ici. Les personnages ont tous une certaine profondeur, et même si j'ai trouvé que la cousine faisait très Deus ex machina (sans spoiler trop :  la partie "normande" est un tout petit peu facile, dans le sens "situation idéale", pour moi), ma foi, on se laisse entrainer dans l'histoire. J'ai juste trouvé que l'amie parisienne était un petit peu sous exploitée, car bien que présentée comme la seule vraie amie, on en connait assez peu sur elle finalement. Même si au début de l'histoire, on a envie de traiter Ambre de "pauvre petite fille riche", on n'en reste pas moins touché par la suite, quand on comprend, au fil des pages, son histoire, et pourquoi elle en est arrivée là. Bref, un joli petit roman touchant, profond, triste, qui ne laisse pas indifférent. 

  

 Pourquoi ce livre ?  Parce qu'il fait parti de la sélection OCDC 2014. 

Ce livre entre dans le(s) challenge(s) : OCDC 2014 - 170 idées (54. une bouche en mouvement ) 

opération coup de coeur pour auteurs 2014

challenge-170-300x199


Commentaires sur Cocaïne girl, de Angie romain - OCDC 2014

Nouveau commentaire