la mémoire dans la peau 1  2002 - Doug Liman

 

Le synopsis : Sur la côte adriatique, un petit bateau de pêche repère le corps inanimé d'un homme ballotté par les flots. Des marins s'empressent de le repêcher. Portant des traces de balles dans le dos, cet homme à l'identité inconnue a miraculeusement survécu, mais il ne se souvient plus de rien. Même pas de son nom. Et encore moins des raisons pour lesquelles on a tenté de le tuer. Toutefois, un indice subsiste : de sa hanche est extraite une petite capsule holographique indiquant un numéro de compte à Zurich. L'inconnu se rend alors dans une banque suisse afin de faire la lumière sur son identité. Une fois sur place, il découvre dans un coffre-fort une malette contenant plusieurs milliers de dollars, un pistolet, un passeport au nom de Jason Bourne et six autres documents d'identité de diverses nationalités. Ce dernier s'aperçoit bientôt qu'il est suivi à la trace par une mystérieuse organisation.(Source : Allociné)

 

la mémoire dans la peau 3

 

L'histoire : Se réveiller un matin sans savoir qui on est et où on est : un cauchemar. Se rendre compte que l'on a probablement pas eu une vie ordinaire, que l'on a sans doute fait des choses terribles, mais ne pas savoir quoi ou à qui.... Et être poursuivi, sans pitié.... Voilà un programme très peu réjouissant qui attend Jason Bourne. Il va courir pendant deux heures devant ses poursuivants et après son identité. Et c'est haletant ! 

 la mémoire dans la peau 5

  

Les acteurs :   Matt Damon est en tête d'affiche. Même si je suis loin d'être une fan absolue de cet acteur, je le trouve très bien dans ce film où l'action et la réflexion sont si proches. Il y a un jeu sobre qui convient très bien. Il partage l'affiche avec Franka Potente, à laquelle je trouve beaucoup moins de charisme, et avec de nombreux autres acteurs, dont Chris Cooper ou Brian Cox. 

la mémoire dans la peau 2

 

 L'image :  La mise en image de ce film d'espionnage est très efficace et plutôt réussie à mon sens. Beaucoup d'extérieur, à Paris en particulier, qui nous promène pas mal et ancre le récit précisement dans un lieu. De beaux paysages lorsque le héros sort de la ville, comme des bouffées d'oxygène au milieu d'un récit très prenant.  

 Le son : Une bande son qui ne m'a pas laissé un souvenir imperrissable, elle ne m'a pas choqué mais n'a pas retenu mon attention ... 

 La technique : Le montage rend le récit agréable à suivre, en alternant les scènes de pure action et les scènes où le héros "se cherche". Une scène de poursuite dans Paris a dû donner pas mal de sueurs froides aux cascadeurs, tout comme certaines bagarres. Mais le résultat est réussi ! 

 la mémoire dans la peau 6

Alors, en conclusion, je dirai .... que je découvre seulement maintenant cette série de films et je me demande pourquoi je ne les ai pas regardé plus tôt. Je ne suis pas super fan des films d'espionnage, mais quand ils sont bien fait et que l'intrigue est bien menée, je plonge allègrement dedans, et ça a été le cas ici. J'ai passé un très bon moment avec Jason Bourne et cela m'a donné envie de continuer à suivre ses aventures. 

  la mémoire dans la peau 4

 Et je l'ai vu dans le cadre ... des films à voir et revoir ... 

voir et revoir