un monde idéal

La quatrième de couv' : Bienvenue dans un monde idéal ! 
Un monde idéal où la civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Dérèglement du temps ? Avènement de la magie ? Crise climatique irréversible ? Épidémie mondiale de mort subite ? Extra-terrestres maladroits ? Invasion de poireaux découpeurs de cervelles ? Crise de déprime globale ? Robots hors de contrôle ? Zombies entreprenants ?
Découvrez 100 histoires drôles, émouvantes, tragiques ou absurdes qui mènent à notre perte !  [...] (présentation Livraddict.fr)

L'histoire : Une centaine de textes, courts, incisifs, drôles ou émouvants, pour expliquer comment va finir l'humanité... De quoi trembler non ? Ou rire. Dans ce troisième ouvrage, J. Heska rassemble de nombreuses idées sur la fin du monde, sa raison, la forme qu'elle prend. Avec des fils rouges, des personnages que l'on retrouve dans plusieurs nouvelles et qui évoluent. Avec un nombre incalculable de références, de Retour vers le futur aux films catastrophes, du Visiteur du futur à Alien... J'en oublie tellement il y en a. 

 Le style :  Chaque texte a un titre commençant par Un monde idéal où..., et fini par Dans un monde idéal. Le texte est court, sans longue explication. Ce sont les situations et les références qui expliquent et c'est très bien. Régulièrement, il y a de plus courts textes encore, des paragraphes, conclusions d'autres histoires ou "flash" à part entière, comme ponctuation au milieu du recueil. La forme même de l'ouvrage en donne une lecture rapide, que l'on peut saupoudrer au long de la journée quand on a moins de temps, que l'on peut dévorer si on préfère. C'est très sympa ! 

 Et la couverture alors ? Un monde idéal, évidemment...ou bien ce qu'il en reste.

 En conclusion ?  J'ai découvert J. Heska lors de l'opération Coup de coeur, avec le roman Pourquoi les gentils... et j'ai tout de suite aimé son style, ses références tellement nombreuses et si proche des miennes. Quand, à la suite de l'opération, il m'a proposé de m'envoyer cet ouvrage, j'ai accepté sans hésiter. Et je ne regrette pas du tout. Dans un genre totalement différent, ces courtes nouvelles ont toutes (ou presque) une bonne dose d'humour (noir souvent) et laissent à réfléchir sur l'humanité... J'ai beaucoup aimé les changements de points de vue (quand la Terre et ses humains ne sont plus le centre de l'histoire...), les changements de cadre, et la façon de les amener. Je me suis vraiment amusé avec cet ouvrage, que je garde dans ma liseuse, histoire d'en relire une ou deux de temps en temps.... Et je vais me procurer On ne peut pas lutter contre le système... 

Pourquoi ce livre ? Parce que comme je l'ai dis plus haut, l'auteur me l'a gentillement proposé. Un grand merci à vous !! 

Ce roman entre dans les challenges :

challenge-170-300x199

168. quelque chose qui doit être réparé. (quand on a lu le roman, c'est clair que la Terre a besoin d'être un peu réparée ... )

logo geek Avec ces nombreuses références, il entre sans soucis dans le challenge ! 

kobo