Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
27 avril 2013

Festival du Film Asiatique de Deauville - 9 Mars 2013

 Il est vraiment temps que je finisse ce billet, presque deux mois après cette journée ! Enfin, mieux vaut tard que jamais ;).

Alors voilà, début mars, nous sommes allés passer une journée au Festival de Deauville. Non, non, je ne délire pas, il y a bien un festival de Deauville au mois de Mars. Pas LE festival de Deauville, celui dont tous les médias parlent, celui où l'on peut croiser Eastwood ou Pitt, Clooney et consorts. Non, l'édition asiatique du festival, dont on parle beaucoup moins, et qui est pourtant très très intéressante ! Et l'occasion de découvrir des pépites. 

Comme nous avons en gros 45 minutes de route pour y arriver, le départ n'est pas trop matinal, même si nous voulons assister à une projection dès 10h. Énorme coup de chance, nous trouvons une place de parking gratuite, à à peine deux minutes du Casino, où nous avons prévu de voir notre dernier film en soirée. Un passage à l'accueil du C.I.D, quasiment sur la plage, pour récupérer nos pass journée (hop, autour du cou, ça fait tout de suite très sérieux !) et nous attendons tranquillement pour assister à la projection du premier film que nous avons sélectionné, The town of Whales. Pour ce premier film, dans la grande salle du CID, nous étions assis juste derrière (mais vraiment juste derrière) une partie du Jury, dont son président, Jérôme Clément - ancien responsable d'Arte -, Julie Gayet, ou encore Djamel Bensalah - "Le ciel les oiseaux et..ta mère".   

photo 1

Juste après, nous filons au cinéma du Casino, pour un second film, The Weight (je reparlerai des films dans un autre billet). Pause après cette seconde séance, nous mangeons nos sandwichs au soleil, sur un banc, près de la plage... (quand on pense que deux jours plus tard, la région est sous X cm de neige et de glace .... ). Un tour au Bar du Festival, joliment décoré sous la verrière, pour un bon café, avant de plonger dans la séance suivante, à nouveau dans la grande salle : Caught in the Web.  

photo 2

Dès la fin de la séance, nous changeons de salle pour la Master Class de Sono Sion, le réalisateur du dernier film que nous avons prévu d'aller voir, en soirée. Master Class très intéressante pour découvrir un réalisateur hors du commun. Et une très bonne entrée en matière pour la dernière projection de la journée, The land of Hope. 

photo 3

Retour au cinéma du casino donc, après un grignotage de sandwich et une balade dans les rues quasi déserte de Deauville hors saison. Très beau film pour finir, et puis retour nocturne...

Une bien belle journée, riche en découvertes et en émotions diverses. Le cinéma asiatique a encore beaucoup de choses à faire découvrir au grand public, et il est encore assez peu médiatisé et connu, je trouve. J'avoue, il y a 10 ans, je ne regardais pas tant de films asiatiques que cela non plus, mais je découvre toujours (merci à mon ohm pour cela), et comme pour les films US ou européen, j'aime plus certaines choses que d'autres. Mais il y a des pépites à côté desquelles les spectateurs passent certainement, c'est dommage. 

 

A suivre - un billet sur les 4 films que nous avons vu -

Publicité
Publicité
Commentaires
Visiteurs
Depuis la création 324 963
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité