Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
24 novembre 2012

Une place à prendre, de J.K. Rowling - Matchs de la rentrée littéraire 2012

Couverture Une place à prendre

La quatrième de couv' : Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. 
Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.(présentation Livraddict.fr)

L'auteur en deux mots : On ne présente plus J.K. Rowling, la "maman" du jeune sorcier le plus en vue de la décennie. Cette anglaise, diplômée en français, a donné naissance à son héros aux 7 romans à la suite de son divorce au Portugal et son retour plutôt rude au Royaume Uni. Harry Potter lui amènera le succès, l'argent, la reconnaissance. Elle se lance ici dans un tout autre registre, en direction des adultes cette fois.

L'histoire : Rien ne va plus à Pagford, quand Barry Fairbrother meurt subitement. Qui va donc le remplacer au conseil paroissial, qui occupera désormais ce poste si convoité et se verra dans la capacité d'influencer l'avenir de la bourgade. Dès l'annonce de ce décès, les langues se délient, les ragots fusent. Les alliances se forment, les conflits s'installent, rancunes, rancoeurs et plus encore font ou refont surfaces... 

Une place à prendre est une grande galerie de personnages qui se croisent et recroisent en un aspect choral. La route de chacun va forcément croiser celle de tous les autres, à un moment ou un autre, pour faire avancer l'intrigue et arriver à son dénouement. Jeunes ou vieux, peu importe, ils sont tous liés dans cette bourgade. Colin, surveillant général du lycée, le père de Fats, adolescent en pleine crise d'identité, aura affaire aussi bien à Krystal, l'adolescente de la cité, qu'à Parminder, médecin du bourg. La fille de celle-ci deviendra amie avec Gaïa, elle-même fille de l'assistante sociale qui s'occupera de Krystal. Et tant d'autres boucles seront ainsi bouclées.

Les personnages sont nombreux, mais chacun est présenté dans ses forces et/ou ses faiblesses. On s'attache à certains, un certaine empathie s'installe. On en déteste profondément d'autres, violents, méchants, détestables tout simplement par leur bassesse. Mais personnellement, aucun ne m'a laissé indifférente. L'auteur a réussit a peindre pour chacun un portrait détaillé, saupoudré au fil des pages, des rencontres, des petits bonheurs et des grands drames. On découvre chapitres après chapitres les liens qui les unissent, les douleurs qui les séparent, et on finit par comprendre qu'inéluctablement, quelque chose de terrible va se passer.

D'un point de départ assez simple en fait, l'auteur fait monter une certaine tension tout au long de ces 680 pages vers un climax tout simplement terrible. Ce livre n'est pas bourré d'action, ce n'est ni un policier, ni un thriller. Tout est question d'ambiance, comme dans les films de Ken Loach. Des moments volés, liés les uns aux autres, pour construire cette histoire qui ne dure en fait que quelques petites semaines. Un livre que certains ont trouvés lent, mais qui m'a personnellement emporté, tant j'étais curieuse de savoir comment tout cela allait finir.

 Le style : J'ai retrouvé ici la plume magique de J.K. Rowling, qui a cette capacité, quand je mets le nez dans l'un de ses livres, de m'y scotcher. Les chapitres alternent en longueur, donnant un rythme lié à l'action. Chacun de ces chapitres est centré sur un personnage ou un groupe, qui sont annoncé dès le départ, avec une certaine "mise en place" du moment, de la situation. Cela permet de ne pas être perdu dans la multitude, dans le ligne de temps. Le vocabulaire ou les situations parfois très crus ont pu rebuter certains lecteurs, mais ils sont justifiés par les personnages. Quand à l'humour, il ne faut pas s'y tromper. Les premiers chapitres m'ont tiré des sourires, par le côté commères, voir "Vamps", à l'annonce de la mort de Barry et la façon dont la nouvelle fait le tour du bourg. Mais très vite, le ton est grave et le sera de plus en plus. Cela a pu dérouter ceux qui s'attendaient à une comédie à l'anglaise, comme annoncé parfois. Personnellement, cet aspect m'a plu. J'ai beaucoup apprécié donc, et la traduction m'a semblé de bonne qualité (je ne suis pas spécialiste).

 Et la couverture alors ? Très basique, elle laisse la part totale à l'imagination.   

 En conclusion ? J'ai lu tous les Harry Potter, j'avais pré-commandé les trois derniers pour les avoir le jour de la sortie. J'ai tout de suite aimé les romans de J.K. Rowling. Mais j'avoue que je me suis longtemps demandé ce qu'elle pourrait proposer après cette saga, comment elle pourrait négocier le virage. J'ai été très agréablement surprise, et conquise. Bien que ce roman soit vraiment sombre, il faut bien le dire, il m'a cueilli et envoûté. La façon de présenter et d'entremêler l'histoire de tous ces personnages, de faire monter une pression, des tensions, de préparer à ce "final" est excellente. Bien que le roman soit très long (680 pages grand format), il se dévore. On y retrouve l'ambiance de certains films anglais qui tirent parfois les larmes, mais qu'on aime malgré tout. Je comprends tout à fait qu'il n'ait pas plu à tout le monde, il ne respire pas la joie de vivre. Mais en tout cas, pour moi, c'est un énorme coup de coeur. (ma note : 19/20)

 

Pourquoi ce livre ? Parce qu'il faisait partie de la sélection des Matchs de la rentrée littéraire PriceMinister, et que je n'ai pas hésité une seconde à le choisir. Un grand merci à Priceminister pour cette opération !! Vous pouvez trouver le livre sur Priceminister en suivant ce lien.

matchs priceminister

  un livre qui entre de plus dans les challenges :

challenge-cartable-et-tableau-noir challenge-coup-de-coeur god save the

Publicité
Publicité
Commentaires
L
Je me suis tâtée pendant longtemps avant même d'envisager de le lire. J'étais assez craintive mais au vu de ta critique (entre autres ;-)), je pense me lancer dans ce roman. Il a l'air vraiment déroutant !
Répondre
M
Comme toi, j'ai lu et relu les harry potter et, donc, me demande comment l'auteur va écrire ses nouveaux sujets. Eh bah, y'a plus qu'à aller se le procurer...
Répondre
J
Je n'ai pas aimé du tout, mais je suis contente que d'autres l'aime. Elle le mérite.
Répondre
M
enfin quelqu'un qui a aimé :-D j'ai beaucoup aimé moi aussi un peu pour le smêmes raisons que toi...je crois qu'on est vraiment fans d'Angleterre çà aide ;-))
Répondre
K
très interessant ! belle critique ! bonne journée
Répondre
Visiteurs
Depuis la création 324 228
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité