Couverture J'irais bien refaire un tour... 

La quatrième de couv' : A 67 ans, après une vie d’une richesse que les paillettes ne laissent pas toujours imaginer, Dave a eu envie d’évoquer des sujets qui lui tiennent à cœur. Avec un humour qui ne l’abandonne jamais, il tire des enseignements des grandes étapes de son existence. Derrière le personnage public apparaît un homme qui a dû faire face à des épreuves marquantes. Il ne s’agit pourtant pas pour lui de pontifier, mais bien plutôt de partager son expérience, de transmettre des clés pour mener une vie intense. L’amour, l’amitié, l’homosexualité, la fidélité, la sagesse, la mort, tous ces thèmes sont abordés sans tabou avec le franc-parler bien connu de Dave, pour qui la liberté a toujours été un guide.(présentation Livraddict.fr)

L'auteur en deux mots : Il s'agit d'une autobiographie. Je ne suis pas particulièrement fan de Dave, je n'ai jamais particulièrement aimé ses chansons, même si elles ne sont pas spécialement désagréables, plutôt entraînantes et ont la fâcheuse tendance à rester en tête. Pourtant, j'étais assez curieuse de lire ce texte, assez bien vendu par une quatrième de couverture où l'on parle en particulier de l'humour de la vedette des années 70. 

L'histoire : Dave est donc né en Hollande, il y a 68 ans environ. Une enfance qui commence sans histoire dans une famille classique, un frère, une soeur, des parents qui s'aiment. Le bel équilibre sera rompu au divorce de ses parents. Et Dave sent déjà qu'il veut se montrer, chanter, danser, être sur le devant de la scène. Il débute des études à Amsterdam, et chante pour gagner quelques pièces, de bar en bar, de pizzeria en restaurant. Il traîne aussi beaucoup, se cherche, et trouve un ami, avec qui il partira sur les flots et atterrira à Paris, puis à Saint Tropez. C'est ces premiers pas en France qui lui mettront le pied à l'étrier et l'amèneront sur le devant de la scène, d'abord dans la comédie musicale Godspell, puis en temps que chanteur. 

Son parcours, il le raconte effectivement avec humour. Il ne cache rien, et scinde son récit par grands thèmes, correspondant à des moments de sa vie. C'est donc un récit à la fois chronologique et thématique où il passe en revue ses succès, ses échecs, ses amours et sa bisexualité, sa famille, ses amis et tous ceux qu'il a perdu, sa traversée du désert ... Tout y est raconté, et il répète souvent (un peu trop parfois) : puisque je vous ai promis de ne rien vous cacher. On retrouve de nombreux noms connus, qui viennent ponctuer le récit, en bien ou en mal d'ailleurs, d'autres beaucoup moins connus mais qui ont marqués la vedette. Et le récit s'arrête aujourd'hui, voir même un peu dans le futur.

Cette auto biographie est le bilan d'une vie pleine de folie et de liberté, mais aussi d'angoisse et de doute, et surtout montre l'envie de vivre encore beaucoup de choses merveilleuses. 

 Le style : Il ne faut pas s'attendre à de la "grande littérature" (et je mets des guillemets, qu'est-ce que la grande littérature ??) quand on ouvre l'autobiographie d'une vedette. Le style est très simple, très direct, le vocabulaire sans difficulté. Le livre se lit très vite donc, et ne demande pas trop de concentration. J'ai apprécié certaines tournures et les enchaînements de chapitres, les réflexions plus de l'ordre de la sagesse ... 

 Et la couverture alors ? Quoi mettre d'autre que la photo de la vedette pour une biographie de vedette ?  

 En conclusion ? Je ne me serai probablement pas arrêtée devant ce livre en librairie ou en médiathèque. Je ne suis pas spécialement attiré par la presse people, que je ne lis pas (bon, d'accord, comme tout le monde, je jette un oeil parfois chez le médecin, mais je trouve ça plutôt.... plutôt, quoi...). Mais l'occasion m'étant donné de découvrir cette auto biographie, pourquoi ne pas en faire une lecture détente ? Et finalement, on est quand même assez éloigné de la presse people, voyeuriste et sans gène. J'ai apprécié de retrouver ici certains noms qui m'ont rappelé mon enfance, ce que mes parents écoutaient à la radio ou que l'on voyait dans des émissions comme Maritie et Gilbert Carpentier (si vous ne voyez pas de qui je parle, ne me le dites pas, je prendrai un trop gros coup de vieux ... ).  J'ai trouvé amusant, émouvant, intéressant, de connaître un peu les dessous du succès, ou la vie d'une vedette... Je mettrai juste un bémol sur certaines répétitions, comme je l'ai dit plus haut, qui sont parfois un peu trop appuyées. Bref, une lecture détente sans prétention, mais agréable. 

 

Pourquoi ce livre ? Parce qu'il a éveillé ma curiosité lorsque j'ai parcouru la liste des ouvrages proposé lors de l'Opération Masse Critique de septembre. Merci donc à Babelio et à l'éditeur, Michel Lafon, pour cette lecture !  

 

aa0