Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
16 septembre 2012

50 états, 50 billets : Le Mississippi - La couleur des sentiments - le film

 

la couleur 1 Tate Taylor - 2011 

 

Le synopsis : Dans la petite ville de Jackson, Mississippi, durant les années 60, trois femmes que tout devait opposer vont nouer une incroyable amitié. Elles sont liées par un projet secret qui les met toutes en danger, l’écriture d’un livre qui remet en cause les conventions sociales les plus sensibles de leur époque. De cette alliance improbable va naître une solidarité extraordinaire. À travers leur engagement, chacune va trouver le courage de bouleverser l’ordre établi, et d’affronter tous les habitants de la ville qui refusent le vent du changement... (Allocine.fr)

 

la couleur 2

 

 

L'histoire : L'histoire donc des bonnes de Jackson, Mississippi, dans les années 60. La ségrégation fait encore rage dans cet état du sud, et les bonnes y sont pour beaucoup traités plus comme des "objets utiles" que comme des personnes. Alors quand la pétillante Skeeter rentre dans sa ville natale après ses études, et qu'elle entreprend de s'interesser au personnel des maisons, cela pause problème. D'autant plus que les bonnes commencent à lui parler, à se raconter, et qu'en secret, elles vont ensemble écrire leurs histoires. Le vent du changement commence à souffler, et ce ne sera pas sans heurts ...  

 la couleur 3

  

Les acteurs : Emma Stone joue avec beaucoup de fraicheur la pétillante Skeeter, et elle est très juste dans ce rôle. Les deux principales bonnes sont interprétées par Viola Davis et Octavia Spencer, qui sont très ... bonnes (;o)) dans la transmission des émotions qu'elles ressentent. Octavia Spencer, qui joue Minnie, a le don de rendre presque joyeuses des situations qui ne prêterai normalement pas à rire. Et cela apporte un peu de fraicheur au discours. J'ai retrouvé avec joie une Sissi Spacek tellement loin de ses collaboration avec Eastwood par exemple. Mais elle est parfaite dans son rôle. Tout comme Allison Janney, l'actrice que j'adorai dans West Wing, et qui joue ici la mère de Skeeter. Le reste de la distribution est aussi bon, même si ce sont des acteurs ou actrices que je connais moins. Une affiche plutôt sympathique et entraînante, qui ne plombe pas le film mais au contraire le rend plus léger et agréable. 

 la couleur 4

 
L'image : Un décor de banlieue du Sud dans les années 60, avec ses contrastes (la riche banlieue et ses maisons cossues, et les faubourgs réservés aux noirs, qui partent et rentrent dans des bus qui semblent spécialement affrétés pour le transport des bonnes vers leurs lieux de travail). L'action se déroule à Jackson, Mississippi, et tout le film baigne dans ces décors tantôt verdoyants des jolies pelouses, tantôt sombres et boueux des pauvres maisons, quasi des cabanes, où habitent les employés. L'image y est plutôt lumineuse, baignée du soleil du sud, et colorée (les belles robes à fleurs de ces dames...), mettant un voile de gaieté sur l'ensemble de l'histoire, à l'image de cette affiche aux couleurs chaudes. 

 Le son :   une sympathique bande originale, qui se laisse écouter avec plaisir.

  la couleur 5

La technique : Pas d'effets spéciaux ici, le propos ne s'y prête pas, et un montage assez classique mais qui reste efficace pour conter cette histoire. 

Alors, en conclusion, je dirai ....   que j'ai passé un excellent moment à découvrir la Couleur des sentiments. Même si le film (et probablement le livre) n'évite pas certains clichés et une bonne dose de bons sentiments, l'histoire y est joliment écrite,  et les personnages sont prenants, qu'ils inspirent de l'empathie ou à l'inverse une bonne dose d'anti pathie et de baffes qui se perdent. Un film qui a mon sens ne peut pas laisser totalement indifférent, même si ce n'est pas le chef d'oeuvre de l'année. Maintenant, il va falloir que je lise le livre (ce n'est pas bien, ça, de lire regarder le film avant, mais j'ai craqué, j'ai une volonté de ... je ne sais pas tiens, que dit-on ? Une volonté de.... Bref, j'ai craqué ! )

 la couleur 6

 Et je l'ai vu dans le cadre ...  de mes films DVD de l'été, et encore un énorme merci à Rose de me l'avoir envoyé dans le cadre du swap 50 états !! D'ailleurs au passage, hop, un billet de plus pour le challenge 50 états : le Mississipi ! 

50 états

Publicité
Publicité
Commentaires
L
The help est un film que j'ai adoré et qui, fait vraiment partie de mes coups de coeur cinématographique de l'année 2011. La découverte du livre est encore plus géniale parce que le lecteur y découvre les personnages plus en profondeur. Le livre est plus grave que le film, tout aussi touchant mais de manière différente. Je te le conseille =)
Répondre
S
hop, billet ajouté !
Répondre
C
Un gros coup de coeur pour moi en ce qui concerne le livre (d'ailleurs il faut que j'écrive mon billet). Le film est bien, mais pas mal de petites choses diffèrent tout de même.
Répondre
S
Voilà qui confirme qu'il faut que je lise le livre ;o)) Bonne semaine !
Répondre
F
J'ai vu le film juste après avoir lu le livre et franchement j'ai été un peu déçue. L'interprétation est très bonne mais beaucoup de choses restent survolées ou superficielles dans le film.
Répondre
Visiteurs
Depuis la création 324 808
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité