Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
5 août 2012

50 états, 50 billets : New Jersey - Everybody dies

house 4

Tout le monde meurt... Tout meurt en fait... Même les meilleures séries. C'est le cas de House depuis quelques semaines. Et l'occasion d'un billet. 

Je ne peux pas dire que j'ai été fan de la première heure de House. Je m'y "suis mise" plutôt tardivement, après les deux ou trois premières saisons, de mémoire. Mais quand j'ai mis le nez dedans, ouh là là ! Nous avons rattrapé le temps perdu à vitesse grand V, pour finalement raccrocher aux wagons et suivre "en temps réel".

Et puis voilà que cette saison fut la dernière... Damned ! Certes, certains épisodes étaient un peu moins bons. Certes, la trame narrative était bien souvent toujours la même... Mais Greg House restait Greg House, et ses acolytes, même s'ils ont pour la plupart changé au fil du temps, donnaient la petite touche d'épices qui relevait la sauce House... Alors comme toute bonne série, on la voit finir avec une certaine tristesse.

house 3

Ce dernier épisode clos une saison pleine de -derniers - rebondissements. Le principal étant les terribles soucis de Wilson. Wilson, le petit ange sur l'épaule de House qui l'empêche depuis huit longues années - et bien plus en fait - de basculer totalement du côté obscur. Wilson qui a toujours été là, quelques soient les coups durs. Wilson qui est prêt à beaucoup pour Greg, même si ça le met dans une colère noire.

house 1

Ce dernier épisode boucle la boucle. De nombreuses apparitions d'acteurs phares de la série, et détour d'un scénario très bavard pour toute la première moitié (j'avoue, il faut suivre les 20 premières minutes !), chacun amenant à sa façon House à réfléchir sur lui même, sa façon d'être au présent et par le passé. A le motiver à continuer à être justement... Parce que cette fois, c'est Wilson qui va avoir besoin de lui, et que c'est fini, l'égoîsme primaire dont il a pu paraitre faire preuve... Mais les choses sont ce qu'elles sont, et tout a une fin... qui peut être heureuse parfois.

house 5

J'ai aimé ces dernières minutes, qui résument en quelques images un fil rouge qui aura duré 8 ans : l'amitié plus forte que tout de ces deux hommes que tout à première vue oppose. Une fin forte, malgré tout optimiste, loin du larmoiement auquel on aurait pu s'attendre. Une belle fin pour une série qui m'a tenu en haleine pendant quelques années, une fin comme le méritait House et Wilson. 

 

house 2

 

 

Un billet pour le New Jersey bien sur...50 états

 

 

 

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
S
hop billet ajouté
Répondre
S
Il y a des séries, comme ça, ça fait un manque quand ça s'arrête ! Je suis aussi devenu fan dès que j'ai mis le nez dedans, même si c'était plusieurs années après le démarrage de la série ;o)) Une excellente fin en effet !
Répondre
E
J'ai du mal à réaliser qu'il n'y aura pas de nouvelle saison à la rentrée... même si je reconnais qu'il était temps d'arrêter. Mais j'ai été fan dès les premières minutes où je suis tombée sur un épisode. C'était en plein milieu de l'épisode, je ne comprenais rien du tout, mais j'ai accroché tout de suite ;o))<br /> <br /> Belle fin en tout cas pour cette série.
Répondre
Visiteurs
Depuis la création 324 808
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité