Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
29 janvier 2012

The host


affiche the host

Le synopsis A Séoul, Park Hee-bong tient un petit snack au bord de la rivière Han où il vit avec les siens. Il y a son fils aîné, l'immature Gang-du, sa fille Nam-joo, une championne malchanceuse de tir à l'arc, et Nam-il, son fils cadet éternellement au chômage. Tous idolâtrent la petite Hyun-seo, la fille unique de Gang-du.
Un jour, un monstre géant et inconnu jusqu'à présent, surgit des profondeurs de la rivière. Quand la créature atteint les berges, elle se met à piétiner et attaquer la foule sauvagement, détruisant tout sur son passage.
Le snack démoli, Gang-du tente de s'enfuir avec sa fille, mais il la perd dans la foule paniquée. Quand il l'aperçoit enfin, Hyun-seo est en train de se faire enlever par le monstre qui disparaît, en emportant la fillette au fond de la rivière. La famille Park décide alors de partir en croisade contre le monstre, pour retrouver Hyun-seo... (Allocine.fr)


host 1

L'histoire : Après l'attaque d'une mystérieuse créature mutante, toute une famille, où chaque personne est assez "particulière", part à la recherche de la fille de l'un, et à la chasse à la "bête". Ils se lient donc dans la douleur et dans la peur, alors que beaucoup de choses les opposaient à ce moment. 

host 2 

Les acteurs : Des acteurs coréens dont certains que j'avais pu voir dans d'autres films, comme Kang-Ho Song (Lady Vengeance ou Memories of murder) ou Hie Bong Byeong (Memories of murders également).  Très expressifs, à la limite de la pantomine pour ces deux personnages, surtout pour le père de la jeune fille (qui passe pour un simplet, immature et incapable de s'en occuper), ils sont tout l'opposé des deux autres membres de la famille, sombres, tristes et ouvertement en souffrances. Tout cela est clairement lisible dans le jeu d'acteur et donne un contraste assez amusant.

host 3

L'image : Esthétique, en particulier dans les oppositions obscurité/lumière. Des images impressionnantes par moment, comme peu le montrer l'affiche (même si elle est focément retravaillée.).

host 4

Le son : Alternance de musique et de silences, qui accentuent l'effet d'angoisse...  Intéressant.

La technique : De beaux effets spéciaux, la "bête" est particulièrement réussie à mon sens. De nombreux plans sombres mais très "beaux". Très réussi.

host 5

Alors, en conclusion, je dirai ....  que j'ai éprouvé un réel plaisir à redécouvrir ce film, vu la première fois lors de sa sortie. A la fois conte fantastique, écologique et critique politique, on peut le voir à plusieurs niveaux, et malgré l'aspect fantastique, il reste très "regardable" même quand on n'aime pas le genre. 

Et je l'ai vu dans le cadre ...  
 
voir et revoir
 
host 6

Et juste pour le plaisir, parce que les produits laitiers se sont inspirés du film ... 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
A
Pas tout compris mais pas mal en tout cas
Répondre
A
C'est superbe :)
Répondre
Visiteurs
Depuis la création 324 808
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité