Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
31 décembre 2011

Limitless

limitless1

Le synopsisEddie Morra rêve d’écrire, mais l’angoisse de la page blanche le paralyse. Sa vie sans éclat bascule lorsqu’un ami lui fait découvrir le NZT, un produit pharmaceutique révolutionnaire qui lui permet d’exploiter son potentiel au maximum. Eddie peut désormais se souvenir de tout ce qu’il a lu, vu ou entendu ; il peut apprendre n’importe quelle langue en une journée, résoudre des équations complexes et subjuguer tous ceux qu’il rencontre – tant qu’il reste sous l’influence de cette substance qui n’a pas encore été testée.
Très vite, Eddie fait aussi merveille à Wall Street, où ses prouesses attirent l’attention de Carl Van Loon, un puissant magnat de la finance, qui lui propose de négocier la plus grosse fusion de l’histoire. Eddie ignore encore que des gens sont désormais prêts à tout pour mettre la main sur son stock de NZT. Alors qu’il découvre le danger, il doit aussi affronter les terribles effets secondaires du produit. Pour survivre à ceux qui le pourchassent de toutes parts, Eddie puise de plus en plus dans ses réserves. En aura-t-il suffisamment pour se montrer plus intelligent que tous ses ennemis ?
 (Allocine.fr)

limitless2

L'histoire : un thriller avec un bon côté science fiction qui n'a pas été sans me faire penser à un film que j'avais adoré il y a bien longtemps, Strange days... L'intrigue n'a pourtant pas grand chose à voir, mais cette incursion d'une certaine technologie (en fait ici plus une molécule) qui permet de décupler ses capacités, un personne assez fragile qui tombe dedans, qui se retrouve manipulée.... Ouaip, un petit air de déjà vue...Pas désagréable, mais quand même. (et Bradley Cooper me fait penser à Ralph Fiennes, je n'y peux rien ...)

 limitless 3

Les acteurs : Bon... Ralph Fiennes   Bradley Cooper donc est plutôt convainquant dans son rôle de "raté" qui retrouve en une nuit l'inspiration, et qui explose littéralement... On ressent bien ses différents états, les phases de sa transformation, ses souffrances. Bref, un bon jeu d'acteur. 
La demoiselle qui lui fait face est pour moi une illustre inconnue, mais elle m'a aussi convaincue par son jeu.
Quand au sieur De Niro...ben il fait du De Niro, quoi.. Pas celui de la saga des Forniker (je ne suis même pas sur que ça s'écrive ainsi...), non, du De Niro sérieux hein, ça rigole pas ! Il vieillit le bougre, et pas forcément en bien... Enfin ceci n'engage que moi ... ;o))  

limitless130311215922limitless_7

L'image : Un bel éclairage, de beaux contrastes, qui donnent tout son sens à l'histoire.

Le son :  Une bande son dynamique, qui elle aussi contribue beaucoup à la mise en place de l'histoire et la souligne très bien. 

La technique : Beaucoup d'effets visuels, un montage très dynamique quand l'action s'y prête, un ensemble cohérent qui soutien le sujet.

limitlessThe-Limitless-Movie-Photo2

Alors, en conclusion, je dirai .... que j'ai passé un bon moment devant ce film, malgré le petit air de déjà vu. Pas un chef d'oeuvre, mais un film sympa. 

Et je l'ai vu dans le cadre ... 

en retard

Publicité
Publicité
Commentaires
Visiteurs
Depuis la création 324 963
Publicité
J'suis pas Super Mam'...
Pages
Archives
Publicité