La quatrième de couv' : Oscar Pill est désespéré : depuis un an, plus le moindre signe des Médicus, et ses pouvoirs semblent s'être volatilisés... Jusqu'au jour de l'épreuve de la Passerelle, qui le précipite dans le second Univers intérieur, celui des Royaumes des Souffles et de Pompée. Mais surprise : quatre jeunes Médicus se joignent à lui pour ce voyage. Parmi eux Moss, son ennemi juré. 
Les aventures périlleuses et les décors s'enchaînent dans ces deux Royaumes dont il doit rapporter les deux parties du second Trophée... et peut-être la mystérieuse et très secrète Table d'émeraude qui pourrait ramener son père à la vie.
(présentation éditeur)

L'auteur en deux mots :Thierry Serfaty fut médecin avant d'être romancier et a publié six thrillers, dont Le cinquième patient et La Nuit interdite chez Albin Michel. Afin d'éviter toute confusion entre les deux registres de livres pour des publics différents, il a choisi le pseudonyme d'Eli Andersen pour la série Oscar Pill. (Amazon.fr)

L'histoire : Ce deuxième tome des aventures du jeune Oscar Pill débute un an environ après le premier. Oscar sait désormais qu'il est un médicus, qu'il peut pénétrer dans les corps, que son père l'était également... Seulement depuis un an, pas une seule nouvelle de l'ordre des Medicus, pas un seul pouvoir en action... Et puis les choses reprennent le dessus, les "cours" reprennent, et Oscar doit faire équipe avec d'autres Medicus pour parvenir à décrocher un nouveau trophée dans ce nouveau royaume. Pas facile de mettre de côté ses propres sentiments ou ressentiments face aux personnes qui l'accompagnent. Pas facile de se dire que peut-être ce trophée pourra lui faire revoir son père... Une nouvelle succession d'aventure, dans et hors du corps, pour conquérir ces deux royaumes...

Les personnages : Oscar a grandi et mûrit. Il a accepté ses pouvoirs, et "en redemande" même. Mais comme il se doit, il est aussi très curieux de connaître ses origines, et particulièrement son père, disparu dans d'étranges circonstances pour lui. Un jeune ado curieux, tourmenté et surtout courageux. Il est très entouré, d'abord par une mère qui l'encourage et le soutien, par ses amis, les jumeaux en particulier, par sa soeur, à sa manière très lunaire. Sa soeur d'ailleurs prend beaucoup plus d'importance dans ce tome. On commence a mieux la comprendre, à comprendre pourquoi elle est si lunaire, et sa propre souffrance. 
Oscar a aussi, bien sur, des ennemis. Proches ou plus éloigné... Moss par exemple, soutenu par un obscur médicus, fait tout pour lui "mettre des bâtons dans les roues". 

 Les personnages sont de plus en plus attachants (ou repoussants, c'est selon ;o)) et prennent de l'épaisseur, de l'importance.

Le style : Agréable et facile à lire, le style d'Eli Anderson est toujours aussi fluide. Malgré tout, j'ai du mal à me sentir "à l'intérieur" du corps dans les scènes "intérieur". Je me trouve dans un monde fantastique, merveilleux, ailleurs, mais pas dans le corps, comme j'ai pu l'imaginer dans Le voyage fantastique ou Il était une fois la vie. Cela n'empêche pas une lecture détente fort appréciable, un certain dépaysement, mais si on excepte les termes médicaux particuliers (et très peu nombreux), je reste distante par rapport à cet aspect de l'histoire... Et comme je l'avais dit pour le premier tome, certaines références culturelles et les noms anglo-saxons donnent une certaine connotation qui sonne un peu faux parfois.

Et la couverture alors ? Superbe, comme la première... 

En conclusion ? Une très bonne détente, des aventures qu'on apprécie de suivre, malgré les petites réserves que j'ai pu émettre. Vite dévoré malgré son grand nombre de pages, j'ai très très envie de connaître maintenant la suite ! 

Pourquoi ce livre ? Parce que j'ai lu et apprécié le premier tome.


Et sinon ??? Je présente très très honteusement ce billet dans le cadre d'une lecture commune qui avait lieu... mi septembre... Toutes mes excuses à mes co-lectrices...que je ne peux même plus citer car le topic n'existe plus, tellement je suis en retard :o((( 


logo lectures communes

hebergeur image j'avais oublié ! 

logo pave plus de 600