L'histoire : La vie de Walter n’est plus ce qu’elle était. Déprimé, vivant au ralenti, il s’éloigne de sa famille et de ses proches. Sa femme finit par le chasser de la maison pour le bien de leurs enfants. Touchant le fond, il s’accroche malgré lui à une marionnette de castor trouvée un soir par hasard. Par jeu ou par désespoir, il utilise cette marionnette pour extérioriser toutes les choses qu’il n’ose pas dire à sa famille et ses collègues. La marionnette devient alors comme une nouvelle personnalité, un nouveau Walter, plus positif et sûr de lui. Rapidement il reprend le contrôle de sa vie mais découvre peu à peu qu’il ne peut plus vivre sans son castor. Parviendra-t-il à se débarrasser de lui ? (Allocine.fr)

le-complexe-du-castor-de-jodie-foster-10436707kkxvi

Il y a quelques semaines, j'ai eu quelques jours de creux, passage à vide, raz le bol, grosse fatigue... Une petite sortie détente, histoire de changer d'air. Nous sommes allés voir ce film, que j'avais très envie de découvrir. peut-être pas le film le plus "remonte moral" du moment, mais un film que j'ai beaucoup aimé...

Le-complexe-du-castor-Jodie-Foster-Mel-Gibson

Je suis une (rare encore je crois), inconditionnelle de Mel Gibson... Je mets ses frasques, paroles déplacées et autres dérapages de sa vie privée pour ne suivre que sa carrière, et depuis le début, j'adhère quasiment à tous ses choix, dans des genres aussi différents que Braveheart, l'Arme fatale ou Maverick.... Alors j'ai du mal à résister quand je le vois à l'affiche d'un film.
De même, j'admire Jodie Foster, sa carrière, et l'intelligence qu'elle semble dégager.....
Alors un film DE Jodie Foster, AVEC Jodie Foster et Mel Gibson, que demander de plus ?

jodie

J'ai beaucoup apprécié ce film. Commençant comme une histoire de séparation banale, on passe très vite dans une dimension plus dramatique, voir inquiétante. On souffre avec lui, on endure avec elle, on plains les enfants... Et les choses continuent à évoluer....Un rebond de comédie, juste un rebond avant de sombrer. Mais beaucoup d'espoir tout de même, en fin de compte.

gamin

J'ai aimé l'histoire parallèle à celle de Walter et sa femme, celle de son fils et de son amie. Les difficultés de l'adolescence, les drames qui peuvent s'y jouer, comment se construire de façon équilibrée au milieu de tout cela.  

jeunes

J'ai trouvé ce film fin, bien construit, et bien que triste, pas déprimant pour autant. L'espoir est là malgré tout.  J'ai aimé le jeu des acteurs, bien dosé, pas surjoué. Le "couple" Foster- Gibson fonctionne, si l'on peut dire vu le scénario. Les jeunes acteurs tirent très bien leur épingle du jeu. Tout cela est très agréable à suivre. 

affiche-Le-Complexe-du-Castor-The-Beaver-2010-4-620x465