L'histoire : 16 juillet 1945 : la première bombe atomique est testée à Los Alamos, au Nouveau Mexique. Au moment précis de l'explosion Robert Oppenheimer, Leo Szilard, et Enrico Fermi, trois des principaux scientifiques responsables du projet, sont mystérieusement transportés en 2006, à Santa Fe. Recueillis par Ann, une bibliothécaire, et son mari Ben, les trois savants déboussolés vont devoir s'adapter tant bien que mal à leur nouvelle vie, à ce monde que leurs actes ont radicalement changé. Après avoir appris l'horreur engendrée par leur création (Hiroshima.. .), et les funestes conséquences de celle-ci, ils ne tarderont pas à entreprendre, des Etats-Unis au Japon, une croisade pacifiste visant au désarmement total. [...] (Amazon.fr)

Un livre reçu en partenariat grâce à BOB et aux éditions 10/18 que je remercie grandement pour cette belle découverte !

Difficile de parler d'atome et de nucléaire, et de commencer à commenter ce livre en ces heures particulièrement difficiles au Japon. J'ai beaucoup de mal à concentrer mes idées alors que mon esprit est accaparé par les mots et les images que l'on reçoit depuis plusieurs jours.... Même si la lecture est synonyme d'évasion, le fait d'avoir fermé ce livre sur sa dernière page il y a deux jours me semble une ironique coïncidence...

Trois scientifiques donc, responsables de la mise en place du projet qui anéantira Hiroshima, puis Nagasaki, se retrouvent "téléportés" en 2006. Et ils prennent alors conscience du travail qu'ils ont effectué, des bases qu'ils ont donnés à une "nucléarisation" massive de la planète. Il leur importe alors de faire comprendre à l'ensemble des nations, en commençant par les Etats-Unis, l'importance d'un désarmement total. Bien sûr, tout cela ne se fera pas sans heurt. Et ils emmeneront dans leur sillage Ann, bibliothécaire à la recherche d'elle-même, son mari, et bien d'autres personnes....

Ce roman peut être déroutant au départ. On suit les personnages de leur "apparition" en 2006 jusqu'à leur grande traversée des Etats Unis. Le tout est saupoudré très ingénieusement de nombreuses données sur le nucléaire militaire dans le monde, de la recherche avant Hiroshima à nos jours ou presque. Tout cela fait froid dans le dos, encore plus depuis quelques heures... Ce qui peut être déroutant donc au départ donne finalement un rythme et des éclairages au récit, dense, long, mais prenant. L'arrivée de ces personnages hors du commun déstabilise Ann et son mari, qui voit leur vie bouleversée par la quête des scientifiques. Du Nouveau Mexique à Washington, avec un grand détour par Tokyo et Hiroshima, on suit leur périple, leurs rencontres, et le cheminement que tout cela produit dans leurs esprits.

Lydia Millet a réussit avec un grand bonheur le challenge de construire un roman imposant mais passionnant sur un sujet difficile, sans que celui-ci soit lourd, triste à pleurer (même s'il n'est pas toujours d'une grande gaiété), incompréhensible et inabordable. Les données journalistiques ou scientifiques inclues sont compréhensibles et assimilables, et ne "plombent" pas le récit, qui suit son bonhomme de chemin au fil des 600 pages.

Un roman coup de coeur pour moi. 

Encore un grand merci à  logobob01  et aux éditions 10/18.

 

L'avis de Keisha.