L'histoire : C'est l'histoire d'un coin tranquille de campagne. Un couple achève d'y retaper une vieille bâtisse devenue en dix ans de travaux une agréable maison. Un peu plus loin, trois jeunes paysans, convaincus qu'une agriculture est possible, tentent le pari du bio. Un bien bel endroit, donc, jusqu'au jour où la nouvelle tombe : une autoroute va bientôt passer ici. 

J'ai trouvé cette BD à la médiathèque, et comme j'en avais lu du bien, je me suis dit, pourquoi pas. La couverture me plaisait, restait à savoir ce que je penserai du contenu.

La première impression a été la surprise. Une BD documentaire, ce n'est pas courant. Et petit à petit, je suis entré dans "l'histoire". On suit l'enquête de ce dessinateur avec beaucoup d'intérêt. Ce qui en reportage télévisuel aurait pu sembler "un reportage parmi tant d'autres" prend un éclairage nouveau sous le trait de cet auteur.

J'ai aimé la façon dont chaque protagoniste est présenté, l'approche de chaque situation. Le velage, la traite, beaucoup de moment de la vie rurale y sont dessinés avec beaucoup de précisions. J'ai beaucoup appris aussi. Sur la mise en conformité pour obtenir le label bio. Sur les tenants et aboutissants de la construction des autoroutes. Même si cet ouvrage n'amène pas toutes les réponses, il permet d'ouvrir un peu les yeux sur la condition de certaines personnes qui subissent parce que d'autres ont plus de pouvoir. Le pot de terre etc...

Une BD intéressante, différente, dont j'ai aimé le trait, et qui, je l'ai dit, m'a beaucoup appris. Un auteur dont je lirai probablement d'autres ouvrages.

Un ouvrage de plus pour le challenge : 

 16/30. La moitié est dépassée !