L'histoire :  Megamind est le superméchant le plus génial de toute l’histoire de l’humanité. Et le pire loser aussi... Depuis des années, il essaie par tous les moyens de conquérir Metro City. En vain : chacune de ses tentatives est mise en échec par l’invincible Metro Man, et tourne à la farce. Jusqu’au jour où Megamind tue Metro Man ! Mais un superméchant a besoin d’un superhéros pour se sentir exister et avoir un but dans la vie. Megamind a donc l’idée de se fabriquer un nouvel adversaire : Titan, encore plus grand, plus fort et plus héroïque que le précédent. Problème : Titan découvre vite que c’est bien plus drôle d’être un méchant que de protéger les hommes. Et encore plus amusant de détruire le monde que de le diriger… Pris au piège, Megamind réussira-t-il à vaincre sa diabolique création ? À devenir le héros inattendu de sa propre histoire ? (Allociné.fr)

Rien de tel qu'une séance de ciné en famille pour commencer les vacances. Comme il était hors de question de proposer Raiponce au p'tit loup (euh, c'est un truc de fille, ça !), nous sommes allés voir Megaminds.

Bon, il faut le dire, ce n'est pas le film d'animation de l'année. Il vient pour moi bien après Toys Story 3 et Dragons. Mais il est malgré tout assez divertissant.

On y retrouve les personnages traditionnels de ce type de film : le super héros, très sur de lui, super quoi..., le super vilain, vraiment très vilain, la jeune journaliste amoureuse de l'un (ou de l'autre d'ailleurs ...). Et ici s'ajoute la subtilité du super héro fabriqué par le super vilain, mais qui devient super vilain au lieu d'être super héros (vous me suivez ?), pendant que le super vilain devient super héros, et amoureux de la super journaliste.... Oui, bon, à voir, c'est beaucoup plus simple.... 

On a le droit à de bons gags, à certains clins d'oeil (les Tee-shirts et casquettes 100 % geek de Hal sont plutôt rigolos), et à des personnages assez attachants (nounou est plutôt original dans son genre).

Les voix de doublage françaises sont plutôt sympas (Kad Merad et Franck Dubosc en tête, mais j'aurais été curieuse d'entendre Brad Pitt en Metro Man ;o)). On entend beaucoup de musique dans ce film, de très nombreux morceaux, très diversifiés, il y en a pour tous les goûts, et c'est plutôt bien amené dans l'histoire.

Reste qu'il manque un petit plus.... Le petit plus Pixar ? ... Je ne sais pas, mais j'ai passé un moment agréable avec mes ohms, sans plus. Je n'en garde pas un souvenir inoubliable.... Le principal, c'est que Romaric ait aimé. Et c'est apparemment le cas ...