Comme en juillet et en août, j'ai répondu à l'invitation de Pimprenelle qui proposait cette fois de découvrir Marie-Aude Murail.

logo mam

Instit' depuis plus de dix ans maintenant, j'ai beaucoup croisé cette auteur, sans pour autant avoir lu un seul de ces ouvrages !!! Il y a parfois des "lacunes" dont on n'est même pas conscient. J'avais prévu de lire l'un de ces livres en septembre, quand j'ai vu le billet de Pimprenelle : et voilà qui tombait plutôt bien. Et dans mon élan, et comme le livre que j'ai choisi était très court, j'en ai lu un deuxième très court, sur le même thème.

 L'histoire : Titania, la reine des fées, fait un caprice. Elle veut élever un enfant, un vrai, un humain. Elle le cherche sur toute la surface de la Terre, le trouve, le rétrécit et le fait enlever par ses troupes d’elfes guerriers. Cet enfant, c’est Arn, un campagnard de dix ans, paresseux, désobéissant, mais qui a des pouvoirs que les fées n’ont pas : il peut pleurer, saigner et même mourir !
Après l’avoir rebaptisé Nonpareil, et s’être amusée quelques jours avec lui, la reine capricieuse l’a oublié. Haut de seize centimètres, sans ailes pour échapper à l’ennemi, moqué par des fées sans coeur et sans cervelle, Arn peut-il encore fuir ou va-t-il se laisser mourir ? (Ecole des loisirs)

Un livre assez court, paru chez Ecole des loisirs dans la collection Maximax (à partir de 9 ans environ). Il s'agit donc de l'histoire d'un enfant, enlevé par des fées, et qui a son tour devra libérer un jeune féetaud. Un conte, donc, un bien joli conte. J'ai aimé cette histoire où un enfant, différent des siens en bien des points, se retrouve à devoir accomplir un destin, qui n'était pas le sien. Et que cette nouvelle vie le transforme totalement. Par contre, je n'ai pas du tout apprécié les illustrations de cette édition. Je les ai trouvé très très simpliste, et sans charme. Un conte est pour moi synonyme de rêve, de féérie. Or là, je n'ai rien trouvé de cela dans les dessins. Dommage...

 L'histoire : Un Changelin, c'est un enfant des fées, un être maléfique devant qui il faut surveiller ses paroles. Personne ne fait confiance aux Changelins. Pourtant, Dame Rosamonde, elle, fit confiance au héros de cette histoire. Etait-ce parce qu'elle était seule et se savait en danger ? Ou parce qu'elle sentait que ce garçon aux cheveux roux et aux yeux trop verts, qu'elle avait engagé comme serviteur, lui serait fidèle envers et contre tout ? Un livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls.(Amazon.fr)

Encore une histoire de fée pour ce très court roman (de la collection Animax, soit vers 7 ans). Où plus exactement, une histoire de substitution entre un bébé humain et un bébé. Ce changelin, pas très aimé dans sa famille, fini par trouver sa place auprès d'une autre enfant, il y trouve sa changeline. 
Je ne connaissais que vaguement la mythologie du changelin. Ce petit roman me l'a rappelé avec un grand plaisir. Lu très très vite, il parle encore une fois des fées et leur fascination pour les bébés humains, et du fait qu'elle peuvent être malicieuses, voir un peu cruelles.   
J'ai aimé les illustrations de Yvan Pommeaux (dont j'ai lu plusieurs albums que j'ai apprécié), qui sont un peu dures parfois, mais très proches du conte.

Une délicieuse découverte de Marie Aude Murail, que je ne serai pas sans relire très vite. J'ai repéré de nombreux romans, pour adolescents en particulier, que j'ai terriblement envie de lire. Le soucis, c'est qu'ils ont un tel succès qu'on ne les trouve jamais dans les rayons de la médiathèque ;o)

Un grand merci à Pimprenelle pour ses découvertes toujours très intéressantes. Le récapitulatif des billets est ici. A quand la prochaine découverte ???