Présentation de l'éditeur

Moi, Sookie Stackhouse, j'ai un faible pour les vampires. Et à La Nouvelle-Orléans, ce n'est pas ça qui manque. Le mien a débarqué dans le bar où je travaille un samedi soir. Comme j'ai la faculté de lire dans les pensées d'autrui, j'ai vite compris qu'il avait de gros ennuis : des chasseurs de vampires lui tendaient un traquenard. Ni une ni deux; je lui ai sauvé la vie. C'est ainsi que j'ai fait la connaissance de Bill Compton. Il est charmant, bien élevé ( il faut dire qu'il a été vampirisé en 1870 et que les Confédérés étaient des gentlemen).Il n'en reste pas moins un amateur , d'hémoglobine, et parfois je ne sais pas s'il me rassure ou s'il me terrorise. Surtout depuis cette vague de crimes en ville... Suis-je inconsciente ? On me dit qu'il n'y a pas d'avenir entre nous, mais moi je sens que notre équipe de choc va faire des étincelles.(Amazon.fr)
Après maints hésitations, j'ai craqué sur les deux premiers tomes de cette série lors d'une visite à la FNAC au début de l'été. Grande fan de la série True Blood, cela me "titillait" quelque peu de connaître le roman d'où étaient tirés ces épisodes. Et le hasard de mes visites bloguesques a fait que j'ai découvert chez Mango une lecture commune du premier tome pour la rentrée. Que demande le peuple ? Un livre qui ne dormira pas sur mes étagères pendant des mois !
Me voilà donc lancée en cet fin d'été torride (enfin plus dans le bouquin que dans ma Normandie....), dans les aventures de Sookie et de son vampire préféré. Évidemment, je n'avais aucun effet de surprise, puisque j'ai vu entièrement la première saison de la série. Et dès les premières pages, j'ai compris que cette lecture allait être idéale une semaine de rentrée : pas difficile, mais pas difficile du tout ! Pas de maux de tête en perspective face à des caractères trop petits ou à des tournures de phrases alambiquées... Idéale, je vous dit !
Très vite j'ai pu constater que la série était beaucoup plus développée que l'histoire du livre. En premier lieu, il y a moins de personnages dans le livre. L'amie de Sookie, Tara, est ici inexistante. De fait, toute la trame de récit autour d'elle et de sa mère n'a pas lieu. De même, Lafayette est un personnage très secondaire. Et les autres personnages sont effleurés. Toute l'action se centre sur Sookie qui est d'ailleurs narratrice. Quand au personnage de "Bubba".... J'ai trouvé sa présence quelque peu....insolite ? ridicule ? j'hésite ...
L'histoire de ce premier volume est principalement la rencontre entre Sookie et Bill le vampire (c'est vrai que c'est un peu ridicule, Bill le vampire ;o)). Un grand moment de "je t'aime, moi non plus" digne d'un Harlequin (ils s'aiment, puis ils ne peuvent plus s'aimer, mais en fait ils se re-aiment...). Le tout ponctué de scène quelque peu... torride. Quand on pense à la prude Sookie du début...
L'enquête autour des meurtres de jeunes filles et de la grand-mère de l'héroïne est survolée. De temps en temps, on nous rappelle que Sookie est inquiète - quand même - pour son frère... Et puis finalement, le dénouement, quasiment inattendu... Sans réelle montée de suspens... 
Au final, je ne peux pas dire que la lecture de ce roman a été désagréable. La communauté du Sud s'est présenté pour moi comme un livre détente, simple à lire après une dure journée de labeur. J'aurai peut être plus apprécié si je ne connaissais pas la série (que je trouve bien meilleure). Je pense que je lirai le second, pour me détendre, une autre semaine de stress ... 
J'ai lu ce livre lors d'une lecture commune, donc, avec Mango et Canel. Quels seront leurs avis ? ;o) Allez vite les voir ! 

Et un livre de moins dans ma PAL ! Hop, objectif PAL !!! 

objectif_pal  Lus : 2/12... Ma PAL : 128 ouvrages ... Je lis mais je stagne... Ce n'est pas de ma faute, ce sont les Swaps (enfin, c'est ce qu'on dit !)  ;o))