Deuxième film de ma journée "je trie enfin tous mes documents qui attendent depuis juin".... Synopsis : Dans un petit village minier du Nord-Est de l'Angleterre, Billy, onze ans, découvre avec stupeur qu'un cours de danse partage désormais les mêmes locaux que son club de boxe. D'abord effaré, il devient peu à peu fasciné par la magie de la gestuelle du ballet, activité pourtant trop peu virile au regard de son père et de son frère Tony, mineurs en grève.

Billy abandonne les gants de cuir pour assister discrètement aux leçons de danse professées par Mme Wilkinson. Repérant immédiatement un talent potentiel, elle retrouve une nouvelle énergie devant les espoirs que constitue Billy.
Les frustrations larvées explosent au grand jour quand son père et son frère découvrent que Billy a dépensé l'argent consacré au cours de boxe pour des cours de danse.

Partagé entre une famille en situation de crise et un professeur de ballet têtu, le jeune garçon embarque alors dans un voyage à la découverte de lui-même.(Allociné)

  Je suis resté dans une sélection toute britannique donc, mais bien loin de la comédie, cette fois. J'avais déjà beaucoup aimé ce film la première (et la seconde) fois où je l'ai vu. Cela n'a pas manqué encore cette fois. 

L'histoire de ce jeune garçon qui malgré tout, sa famille, le contexte, les copains, veut juste danser, est vraiment prenante. L'acteur choisit pour jouer le jeune Billy est vraiment très doué. Il fait passer les émotions aussi bien en jouant qu'en dansant, ce qui est une réelle performance.

Le contexte  - les grandes grèves anglaises - joue un rôle primordial dans l'histoire. Il y est d'ailleurs habilement intégré. J'ai en tête en particulier cette image ou Billy discute avec sa copine, qui laisse filer un bâton contre un mur, et qui continue de traîner son bâton sur les boucliers des policiers, puis à nouveau sur le mur, sans cesser de discuter. Ou à la base même de l'histoire, le fait que les deux cours - Boxe et Danse - soient obligés de cohabiter pour des raisons économiques (c'est ainsi que Billy découvre la danse). 

Les personnages sont fort. Le père en particulier, mineur déchiré entre l'amour qu'il porte à son fils, son devoir envers ses collègues, l'envie de "sauver les apparences"... Et tellement fier de son fils finalement, alors qu'il ne voulait absolument rien savoir au départ. 

La bande son est excellente encore une fois. On y retrouve des morceaux d'époque (London Calling lors d'une charge de la police sur les mineurs par exemple), des musiques traditionnelles, classiques. Un bon mélange à l'image du film.

Encore un excellent moment de cinéma, encore tout droit venu d'outre-manche (ils sont forts ces anglais ! ;o)).