Ah !!! Deux semaines de vacances... Et oui, toujours ces privilégiés d'instit' qui se plaignent tout le temps et ont sans arrêt des vacances !!!

Bref bref, depuis vendredi soir, vacances... Repos... Bouquins, jeux et moments tranquilles avec mes hommes, télé, ciné, repos quoi...

Enfin, c'est sans compter :
- sur les corrections des évaluations que j'ai fait passer à mes élèves avant de partir en vacances.
- sur les préparations des semaines à venir, des évaluations, des carnets, des séances de patinoire...
- sur la réflexion à mener pour trouver comment faire entrer dans les 14 semaines de classe restantes le programme de 30 semaines de classe restant à faire (j'exagère à peine)...Semaines restantes auxquelles il faut soustraire une soirée chorale (et ses moultes répétitions), une "fête du livre" (un vendredi am), un "triathlon" (un vendredi am), une course d'endurance (un vendredi am), une exposition d'arts plastiques (un vendredi am)... Enfin, un tas de choses absolument incontournable dans une école !!! arrrggghhharrrggghhh !!!

Alors, en premier lieu, soigner la super rhino de p'tit loup, dimanche bien sur, parce que depuis qu'il est petit, il préfère attendre le week-end pour être malade, et que c'est toujours sympa une sortie médecin de garde - pharmacie de garde le dimanche en fin d'après midi...(Je suis totalement injuste, il n'a pas été malade de l'hiver avant ce week-end, ça c'était vrai pour les trois années passées ...).


Profiter des deux jours de repos de mon homme, pour se poser un peu, aller voir un super film, et écouter les bûcherons abattre et tronçonner les dix peupliers de notre résidence, juste sous nos fenêtres (depuis lundi matin, c'est  le chant de la tronçonneuse en permanence, je commence à l'entendre même la nuit...roummmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmroummmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm).
Je n'ai pas à me plaindre, j'ai encore dix jours pour que mon cerveau se déconnecte de ce son... Alors que mon p'tit coeur est parti au bureau ce matin accompagné par ce ron ron ....

Et puis voilà, il faut maintenant que je profite de tous les moments de "pause" de mon p'tit loup pour bosser, et je crois que je ne vais pas couper aux soirées non plus... Comme d'habitude, quoi ! Une grande pensée pour mes collègues, on est tous dans la même galère !

Ah là là, ces enseignants, vraiment, ils sont trop fainéants !!!