L'avantage de la littérature jeunesse, c'est que ça se lit très vite... Alors je m'y adonne, entre deux livres "de grands", sous le prétexte de :
-préparer un travail
-voir ce que lisent les enfants
-... finir très vite un livre !

Aujourd'hui, une élève m'a prêté un tout petit roman, Quel stress pour la maîtresse, de Jo Hoestlandt. stressChronique humoristique des quelques heures séparant une maîtresse de ses futurs nouveaux élèves. Et le plus rigolo, c'est qu'on s'y retrouve... A croire que l'auteur a déjà vécu les affres de ces veilles de rentrées fébriles...peut-être comme spectateur?

Et voilà, maintenant les élèves prêtent des livres aux maîtresses, ça leur fait "perdre" un quart d'heure de correction, et ça les fait sourire ! De qui se moque t-on ???