... pas le choix. A chaque fois que j'approche de ma balance, elle se blottit très loin sous le placard. Quand je parviens au prix de nombreux efforts à l'attraper quand même, elle refuse obstinément de s'allumer, prétextant un manque d'énergie, de ressort... Et quand elle s'allume enfin, c'est pour me crier au visage qu'il y a une erreur, que monter à plusieurs n'est pas permis et que la pile de bouquins de classe que j'ai dans les bras devait être posée préalablement à ma pesée...

Bref, ma balance me hait... Et c'est réciproque !!!

Sérieusement, c'est le modique poids de 35 kg que je dois perdre pour arriver à un IMC correct (limite haute bien sur !). Mon IMC actuel me crie sur tous les tons "OBESITE MORBIDE" !!! et ce n'est pas tous les jours facile à entendre !!!

Mais le défi me semble très difficile à relever !!! Allons-y par étapes, me direz vous et fixons nous des objectifs plus modestes... 10 kg déjà, ça ne serait pas mal... Mais je serais toujours dans le club très peu prisé des obèses... 20 kg alors... là, je ne serais plus qu'en sur-poids... Ne désespérons pas !

Pourquoi vouloir à ce point maigrir, me direz-vous... On peut très bien vivre avec ses kilos... Oui, mais ...:

- j'en ai assez de ne m'habiller qu'aux rayons "grandes tailles" (même si on y trouve des choses de plus en plus sympas), et d'essuyer les regards torves de certaines vendeuses filiformes de certains magasins pour minettes filiformes quand en de très rares occasions j'accompagne des amies - filiformes - pour les soldes...

- j'en ai assez d'avoir mal au dos, aux genoux, aux chevilles, aux hanches... et de savoir pertinemment qu'avec quelques kilos de moins, je me sentirais beaucoup mieux.

- j'en ai assez d'essayer de me faufiler entre les bureaux de mes élèves pour regarder leur travail et d'avoir l'impression d'être un éléphant dans un magasin de porcelaine...

- j'en ai assez d'imaginer les remarques et réflexions qui peuvent circuler sur mon compte à la sortie de l'école, et que mon fils pourrait entendre dès l'an prochain, puisqu'il sera normalement scolarisé dans le groupe scolaire où j'enseigne.

- j'en ai assez qu'on me laisse passer dans les files d'attente ou qu'on me porte mes courses souRomaricavrilmaijuin0800009s prétextes que je parais enceinte....quoique... c'est peut être pas le plus désagréable ...

- j'en ai assez de mettre dix minutes à me remettre de la montée des deux étages qui me mènent à ma classe, de regarder mes élèves courir en sport sans être capable de les accompagner, ne serait-ce qu'un tour de piste, d'imaginer comme je vais souffrir à courir derrière le ballon de mon fils dans quelques années...

Bref, j'en ai assez !!!! Et je veux que dans quelques temps, mon fils et mon p'tit mari puissent me regarder avec fierté, comme je le ferais moi aussi. Donc il va falloir que je me prenne vraiment en main...

Et en premier lieu, en finir avec cette drogue pour moi : LE SUCRE et tous ses dérivés... Mais ceci fera l'objet d'un autre post ...